Lâché et ruiné, Eugène Mona rêvait de jouer en Europe, son fils soulève la foule à Paris (Vidéo)

On pourrait faire croire que Max Mona, l’aîné des enfants d’Eugène Mona, cherche à tout prix à rester dans les pas de son père. Sa tessiture de voix et sa présence sur scène poussent à cette comparaison, mais le fils prodige du chanteur martiniquais a d’autres atouts qui enrichissent son parcours musical. (Son itw vidéo en fin d’article)

Il l’avoue, Max Mona rêvait d’être joueur de foot à la Martinique.

Et pourtant, sa route musicale, semblait toute tracée. Initié aux bienfaits de la nature, à la médiation et à la recherche spirituelle, Max Mona gambadait avec son père dans les campagnes et les fôrets martiniquaises  : « Se baigner dans la rivière, se balader en montagne, se recueillir pour prier, se ressourcer, faire des retraites spirituelles et recevoir les bienfaits de la nature », c’étaient les règles de vie d’Eugène Mona ».

Max Mona se souvient également des périodes difficiles qu’a connu son père Eugène Mona, et jusqu’à sa disparition, le 21 septembre 1991.

Eugène Mona qui espérait monter un groupe, un « Big Band » pour jouer en Europe et à l’international, n’a pu réaliser son projet, faute de financement. Le martiniquais dira avec un goût amer (en créole) «  Il faut que je meurs pour que mon corps serve de fumier ! ». Sa compagne Marianne Bizet témoignait encore dans une vidéo mise récemment en ligne : « Il a beaucoup souffert. On lui fermait la porte au nez. Il avait beaucoup de problème d’argent ». A sa mort, la vente de ses disques s’envole, et pour Joby Bernabé qui l’a bien connu, « c’était un vrai paradoxe ! »

Son premier fils qui a longtemps hésité à découvrir la flûte et le chant sur scène, a mûri. Depuis peu, Max Mona s’est fait sa place dans le monde culturel antillais. Nous avons suivi son dernier concert à Paris et enregistré une interview dans laquelle, Max Mona, nous avouait ses réticences à se lancer dans ce secteur musical qui aura laissé son père sur la paille.

Ecoutez Max Mona, chargé de l’héritage de son père mais qui désormais s’est fait un prénom dans la musique traditionnelle antillaise, il a sorti son premier Album :

Entretien avec Max Mona : Son père, sa carrière, ses confessions (C'news Actus Dothy)

ENTRETIEN – EMOUVANT – MUSIQUE : Les difficultés d'Eugène Mona ont touché le jeune MAX MONA et juqu'à récemment, le martiniquais se destinait à tout sauf à la musique. Depuis, il a sorti son premier … REPORTAGE : Dorothée Audibert-Champenois / @news actus dothy @antillesb @max mona @max mona @max cilla

Publiée par Antillesboxmail – Dothy sur Dimanche 23 septembre 2018

Reportage Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
Images et vidéos C’news Actus Dothy