L’ARS confirme « une augmentation exponentielle de l’épidémie très préoccupante en Martinique »

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Dans un communiqué l’ARS confirme « une augmentation exponentielle de l’épidémie très préoccupante en Martinique ». Selon l’Agence Régionale de Santé, le nombre de cas positifs continue à augmenter rapidement, passant de 2 257 cas en semaine 28 à 3 537 cas en semaine 29, comme nous l’indiquions dans notre précédent article.

L’épidémie de COVID-19 poursuit sa brutale accélération en Martinique. « Freiner le virus apparaît d’autant plus urgent, que la population Martiniquaise est moins immunisée, globalement plus âgée, et donc plus fragile, que celles des régions où le Covid-19 a davantage circulé et où le taux de vaccination est plus important » poursuit l’ARS dans son communiqué ci-dessous :

Le nombre de cas positifs continue à augmenter rapidement, passant de 2 257 cas en semaine 28 à 3 537 cas en semaine 29.

La flambée épidémique est désormais réelle avec un impact majeur sur le système de santé.
Cette hausse se répercute sur le nombre d’accueils aux urgences, en hospitalisations et en réanimation : le CHUM a atteint un niveau de saturation.

Depuis le début de la campagne de vaccination en Martinique, 52 334 personnes ont un schéma vaccinal complet (1ere et 2ème doses), soit 16.14% de la population des + de 12 ans.
Le rythme de la vaccination doit absolument être accéléré pour ralentir la circulation du virus dans l’île.

Il est plus que jamais nécessaire de rappeler à tous la responsabilité individuelle et collective de se protéger, les uns et les autres, de toute contamination par le respect strict des mesures et gestes barrières, par l’isolement en cas de symptômes ou de contacts identifiés avec un cas positif et par la vaccination.

Face à ces indicateurs préoccupants, le préfet de la Martinique, après concertation avec les élus et les acteurs socio-économiques, annoncera de nouvelles mesures dans les prochains jours afin de freiner la propagation de l’épidémie.