L’ARS veut comprendre les réticences face au vaccin contre le Covid-19 en Martinique

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Alors qu’une troisième mobilisation est prévue en Martinique contre le vaccin obligatoire le 21 juillet, une enquête en ligne a été lancée par l’ARS pour identifier les freins et les motivations à la vaccination contre le COVI D-19 sur l’île.

Parce qu’en Martinique, le taux de couverture vaccinale contre le COVI D-19, reste très faible, dans un souci de pédagogie, l’Agence Régionale de Santé cherche à identifier les raisons de la réticence de la population, à recourir à ce moyen de protection contre la Covid-19.

Aussi, l’ARS a lancé, en lien avec le Ministère des Solidarités et de la Santé, une enquête en ligne, avec l’objectif de 1000 répondants par territoire.

Vaksinasyon kont COVI D-19 : saw ka di di sa ?

Depuis ce 19 juillet et jusqu’au 20 août, la population est invitée à donner son avis, sur ce moyen de lutter contre l’épidémie de coronavirus et d’aboutir à l’immunité collective.

Quels sont les freins à la vaccination ?
L’enquête en cours vise à connaître les freins et les motivations des martiniquais, concernant la vaccination contre le Covid-19.

En effet, le taux de couverture vaccinale (1′ r et 2eme injections réalisées) des personnes de plus de 12 ans (15.33 % en Martinique), est encore loin des objectifs fixés par les autorités, pour atteindre l’immunité collective.

La marche à suivre
5 minutes suffisent, pour répondre au questionnaire en ligne ici, accessible également sur le site internet et le Facebook de l’ARS Martinique.

Les informations recueillies sont totalement anonymes précise l’ARS.