Lassana Bathily, le héros qui a sauvé des otages, sera naturalisé français

Vues : 0

C’est une nouvelle que des milliers d’internautes attendaient. Le ministère de l’Intérieur a demandé ce jeudi l’instruction en urgence de la demande de naturalisation de Lassana Bathily. Cet employé malien qui avait caché des clients au péril de sa vie, lors de la prise d’otages de l’épicerie casher par Amedy Coulibaly, Porte de Vincennes à Paris.

Lassana Bathily, l’employé malien de l’hypermarché casher qui a aidé des clients à se dissimuler dans la chambre froide pendant la prise d’otage, cours de Vincennes à Paris, sera naturalisé français mardi, a annoncé jeudi le ministre de l’Intérieur.

En France depuis 2006, Lassana Bathily, 24 ans, avait déposé en juillet 2014 une demande de naturalisation. Une « cérémonie d’accueil dans la citoyenneté française » aura lieu mardi à 18H30 au ministère, a précisé dans un communiqué Bernard Cazeneuve, qui présidera la cérémonie.

« Au lendemain de l’acte de bravoure de M. Lassana Bathily, né en 1990 à Bamako (Mali), lors de la prise d’otage du magasin Hyper Cacher le 9 janvier dernier, le ministre de l’Intérieur a demandé l’instruction en urgence de la demande de naturalisation qu’il avait déposée le 7 juillet 2014 », a indiqué Bernard Cazeneuve.

François Hollande l’avait appelé dimanche pour le féliciter. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu lui avait aussi rendu hommage dimanche soir lors d’une cérémonie à la synagogue de la Victoire, à Paris.

Sur internet, une pétition demandant à la France de lui accorder la citoyenneté et la légion d’Honneur a recueilli plus de 295.000 signatures.

Source : AFP

 

Le ministère de l’Intérieur a décidé jeudi d’accélérer la procédure de naturalisation de Lassana Bathily, l’employé malien qui a caché des otages dans l’épicerie casher.

C’est une nouvelle que des dizaines de milliers de gens attendaient. Le ministère de l’Intérieur a demandé jeudi l’instruction en urgence de la demande de naturalisation de Lassana Bathily. Cet employé malien de l’épicerie casher attaquée vendredi par Amedy Coulibaly avait caché des otages au péril de sa vie.