Le biopic intitulé «Il s’appelait Ti Blica» projeté en avant-première à l’Espace Sonate

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Chanteurs, Martinique, People
Mots clés :

Une soirée culturelle consacrée à l’artiste Ti Blica se déroulera à l’Espace Sonate de Fort-de-France ce 19 juillet 2019.

« L’événement a pour ambition d’inspirer la jeune génération et de contribuer à la valorisation des atouts culturels caraïbéens en rendant hommage à l’artiste Ti Blica. Il est parvenu en 19 ans à marquer un large public au-delà des frontières générationnelles et antillaises » indiquent les organisateurs de cette soirée en trois temps. Documentaire, échange presse et concert privé.

Le documentaire projeté ce 19 juillet est un biopic intitulé «Il s’appelait Ti Blica». Il retrace l’histoire d’un jeune chanteur martiniquais autodidacte et engagé. Ti Blica débute dans la musique à l’âge de 8 ans aux côtés de son frère Blicassty et parvient en quelques années à atteindre le million de vues avec certains de ses titres sur la plateforme de partage de vidéos en ligne : Youtube.

La projection de ce documentaire, produit par Khris Burton et réalisé par Vina Nodin, sera suivie d’un échange entre la presse et les porteurs du projet. La soirée se clôturera par un concert privé d’artistes locaux. Le groupe APK, Toupi, Blicassty et bien d’autres seront présents pour faire vivre la mémoire de celui que l’on surnommait Le Ti Bli de Feu. 

Le 21 décembre 2017, il s’éteint, de cause encore inconnue, à l’âge de 19 ans.

Son histoire :

A 8 ans…
Jeune, Loïc Duranty alias Ti Blica a pour habitude d’écouter son frère, l’artiste de dancehall Blicassty, de son vrai nom Lucas Duranty, composer des chansons dans sa chambre.
Il y prend goût. A son tour, il s’éprend de la musique et commence à accompagner son frère lors de ses prestations sur scène malgré son jeune âge, sa voix enfantine, et son allure juvénile.

A 14 ans…
Il compose son premier titre « Schoelchè le bon » avec l’aide de son frère Blicassty. Une chanson qui traite de sa commune natale, Schoelcher, située sur la Côte Caraïbe de la Martinique.
Il forme un groupe avec son frère : La Blica Family.
Dans son premier clip « Y a pas de problèmes» transparaît hormis son jeune âge, une personnali- té solaire et charismatique.

Jusqu’à ses 19 ans …
Ti Blica trouve au fil des années son style et sa signa- ture vocale. Son public le voit grandir, évoluer et gagner en maturité. Ses compositions musicales parviennent à conjuguer un côté divertissant, une rythmique entraînante et la transmission de mes- sages forts.

L’artiste transmet sa vision des problèmes socié- taux. À travers les paroles de ses chansons, il prône la non-violence, la lutte contre la délinquance et dé- nonce l’aspect concurrentiel qui règne au sein de la sphère du dancehall.