Le clip du rappeur Nick Conrad « Pendez les blancs ! » : Les politiques et les associations dénoncent un racisme anti-blanc

Vues : 1248

Après les paroles racistes d’Eric Zemmour qui appelle à débaptiser les noirs, aujourd’hui, ce sont les paroles du rappeur Nick Conrad qui créent une énorme polémique en France.

Dans le clip du rappeur Nick Conrad « un homme blanc court pour sa vie, prend une balle dans le dos avant de subir le traitement décrit ci-dessus, puis d’être pendu : « Black history X, ce n’est que le commencement », prévient l’artiste dans son clip controversé.

La vidéo a été supprimée de Youtube le 26 septembre des réseaux sociaux mais la polémique qu’elle a provoquée n’est pas prête de s’éteindre. Le clip vidéo accompagnant la chanson du rappeur Nick Conrad déchaîne la colère des internautes sur Twitter et plusieurs élus appellent à des poursuites judiciaires pour « incitation à la haine raciale ».

Le 17 septembre, le rappeur Nick Conrad a lancé sur YouTube le clip de son morceau intitulé PLB pour : « Pendez les blancs ». à les descendre «très brutalement», à les fouetter ou encore à reproduire un meurtre très violent tiré du film American history X : « Sur un coin de trottoir, écrasement de tête mortel pour leur casser les dents ».

Des extraits de la vidéo sont encore visibles sur Twitter. Le rappeur appelle à rentrer dans des crèches et à tuer des bébés blancs : « Je rentre dans des crèches, je tue des bébés blancs, attrapez les vite et pendez leurs parents, écartelez-les pour passer le temps ».

Depuis, de nombreuses personnes en France ont interpellé des personnalités, des politiques et des associations antiracistes

Dans un tweet, le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a annoncé qu’il condamnait « sans réserve ces propos abjects et ces attaques ignominieuses», «à ces odieux appels à la haine».
Plusieurs responsables de la droite avaient déjà fait entendre leur voix.

Christian Estrosi, le maire de Nice demande des poursuites judiciaires pour incitation à la haine raciale : « Je demande le retrait immédiat des plateformes d’hébergements et l’interdiction de diffusion du clip -Pendre les blancs- de Nick Conrad. Il doit être poursuivi pour incitation à la haine raciale et condamné pour ces propos ignobles et irresponsables.»

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook C’news Actus Dorothée
Images Capture d’écran