Le Comité Miss Martinique dément les accusations d’Ambre Bozza mais …

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Lors d’une conférence de presse le comité Miss Martinique a démenti les accusations d’Ambre Bozza, l’actuelle Miss Martinique. Cette dernière a dénoncé dans une lettre publiée sur Facebook, le manque de soutien de la délégation durant son année de règne, qu’elle a d’ailleurs qualifié de « cauchemar ». Mais la conférence de presse n’a visiblement pas convaincu les internautes.

Lors de sa conférence de presse d’hier, le nouveau comité Miss Martinique, a démenti une par une, toutes les accusations d’Ambre Bozza : sur les achats de ses tenues, les billets d’invitation gratuits vendus à ses parents, le manque de soutien de la délégation durant son année de règne. Des explications ont aussi été apportés sur le chèque sans provision remis à son père.

Pour le comité, il s’agissait non seulement de répondre aux accusations d’Ambre Bozza mais également de pointer du doigt certains « manquements » de la Miss Martinique 2019.

Maître Angélina Jolly-Nicolas a rappelé que « les candidates signent une charte déontologique par laquelle les droits à l’image ainsi que les attributs de personnalité des candidates (nom, prénom et voix) sont concédés à titre exclusif et gracieux à la délégation, en vue d’une élection régionale et nationale (pour une durée de 70 ans et dès leur présélection) » . En clair, elles doivent faire attention à leur image et aux propos tenus.

Egalement présent lors de la conférence de presse, René Joachim, président et délégué régional Miss Martinique pour Miss France, Miguel Limol en charge de la direction et de l’organisation, et Morgane Edvige, Miss Martinique 2015 et 1ère dauphine Miss France 2016. La présence de cette dernière a surpris de nombreux internautes. En effet cette dernière avait critiqué sévèrement sur Twitter, la nouvelle équipe de la délégation Miss Martinique.

Une conférence de presse qui n’a pas du tout convaincu les internautes à en croire les nombreux commentaires postés sur les réseaux sociaux :

Il y a un moment où le comité devrait se taire, accepter les critiques pour évoluer positivement. Les résultats parlent d’eux-mêmes. Les gens, du moins certains en sont réduits à trouver une once de racine martiniquaise chez des miss des autres comités miss France, pour faire valoir une pseudo représentation de l’île au national, telman zot pa ka mété lé miss de Martinique en valeur en les accompagnants et en les préparant.

Ce comité commence bien. Ils menacent de poursuites, une jeune fille qui dit ne pas avoir été soutenue. Les futures candidates n’ont qu’à bien se tenir. Surtout que ce comité s’est doté d’un avocat. Donc vous n avez pas d’argent pour organiser une concours . Pas d’argent pour prendre en charge les frais de votre miss. Mais vous pouvez payer un avocat. Hé bien bel. Le nouveau comité est aussi nul que l’ancien.

Des menaces judiciaires contre une miss Martinique. L’image de ce comité est irrémédiablement dégradé. Dorénavant, quelque soit la miss qu’ils éliront, il y aura ce sentiment de suspicions et de magouilles. Je rêve qu’un groupe de martiniquais crée une élection de miss Martinique qui représentera UNIQUEMENT la Martinique ici et ailleurs dans le monde.

Ambre Bozza a juste eu le courage de dénoncer des comportements qui ne sont pas nouveaux. Je trouve particulièrement inélégant, via des menaces à peine voilées, de lui faire pendre au nez des poursuites …. pas de moyens à accorder aux jeunes filles qui osent encore se présenter à cette foire mais par contre, pour engager un avocat, pas de problème. Évitez de vous draper dans une fausse dignité et profitez en pour mettre en question vos pratiques et votre organisation