Le compagnon de la victime de Cap Macré au Marin mis en examen pour meurtre

gendarmerie-01

Coup d’accélérateur dans l’enquête menée par la justice à propos du meurtre perpétré le lundi 9 novembre 2020 à Cap Macré au Marin. Un homme a été présenté le lendemain, mardi 10 novembre dans l’ après-midi à un magistrat instructeur de Fort-de-France du chef d’homicide volontaire par conjoint ou concubin.

Dans un communiqué de presse, le procureur Renaud Gaudeul explique qu’il s’agit du compagnon de la jeune femme de 32 ans retrouvée morte dans une maison. Cette habitation est le domicile de l’homme chez lequel elle habitait. Agé de 33 ans, il se trouvait sur place au moment du drame. Après avoir évoqué une dispute conjugale qui aurait mal tourné, l’homme a été placé en garde à vue pour des faits de meurtre sur conjoint.

Le parquet a confié cette enquête à la Brigade de Recherches de la gendarmerie du Marin.

Toujours selon ce communiqué, l’homme placé en garde à vue, sans profession, était déjà connu de la justice pour des infractions au code de la route et pour consommation de stupéfiants. Après avoir fait usage de son droit au silence, il a fini par évoquer un geste accidentel.

Son placement en détention provisoire a été requis par le parquet. L’hypothèse d’un suicide est exclu pour le moment.

Une information judiciaire du chef d’homicide volontaire sur conjoint ou concubin a été ouverte.