Le Conseil d’État conforte deux maires de Martinique dans leur fauteuil : celui de Saint-Pierre et du Vauclin

Rédigé par : Hugo Paterne, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés : ,

Fini le temps de la contestation qui avait fait suite aux élections municipales du 15 mars 2020 à deux niveaux : devant le tribunal administratif puis devant le Conseil d’État. Christian Rapha est bien le maire de Saint-Pierre et Georges Cléon celui du Vauclin.

Ainsi en a décidé la plus haute juridiction administrative en France ce lundi 23 novembre. Le rapporteur public avait demandé le rejet des deux requêtes.

Dans un communiqué, le cabinet du maire de Saint-Pierre, Christian Rapha expose :

« Article 1er : La requête de Mme Larade est rejetée. Le Conseil d’État a confirmé l’élection de Christian Rapha, le maire de Saint-Pierre dans sa décision rendue ce lundi 23 novembre 2020. Ne voulant ni accepter ni comprendre le verdict des urnes qui avaient dès le premier tour reconduit Christian Rapha à la tête de la municipalité de Saint-Pierre, les opposants avaient saisi le Tribunal administratif. Le 9 juillet, le Tribunal administratif de Fort-de-France avait confirmé l’élection du maire. Madame Larade, battue le 15 mars, avait demandé au Conseil d’État d’annuler la décision du Tribunal et ainsi d’invalider l’élection.

Le Conseil d’État rejette donc sa requête et indique que les opérations électorales se sont déroulées dans le strict respect de la loi. Le 15 mars, au soir du premier tour avec 56,49% de participation (plus que la moyenne martiniquaise) Christian Rapha a été élu à la majorité absolue avec 51,50% des voix.

Autre commune, celle du Vauclin où la encore le maire élu Georges Cléon reste dans son fauteuil.

C’est Fernand Odonnat qui avait déposé un recours pour faire annuler l’élection municipale. Il n’avait eu de cesse de dénoncer le bilan de l’équipe municipale en place.