Le Conseil d’Etat rejette les demandes de l’UGTG, concernant la commande de tests et hydroxychloroquine

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Guadeloupe
Mots clés : ,

Ce samedi 4 avril, le Conseil d’Etat a annulé la décision du juge des référés de Basse-Terre. Les demandes de l’UGTG, concernant la commande hydroxychloroquine et azithromycine et de tests de dépistage en quantité suffisante pour la population guadeloupéenne, ont donc été rejetées

Rebondissement dans la requête de l’UGTG devant le Tribunal Administratif. Le Conseil d’Etat vient, ce samedi 4 avril, d’annuler la décision du juge des référés de Basse-Terre. Les demandes de l’UGTG ont donc été rejetées suite à l’appel en référé du CHU et de l’ARS de la Guadeloupe.

L’Union générale des travailleurs de Guadeloupe (UGTG) avait demandé au juge des référés sur le fondement du code de justice administrative, d’enjoindre à l’Agence Régionale de Santé de la Guadeloupe et au centre hospitalier universitaire de la Guadeloupe de passer commande auprès des sociétés SA Novacyt ou Alltest Biotech de 200.000 tests de dépistage du covid-19, correspondant à la moitié de la population guadeloupéenne ainsi que des doses nécessaires au traitement par l’hydroxychloroquine et l’azithromycine pour 20.000 patients.

« Il résulte de ce qui précède que, sans qu’il soit besoin dexaminer les autres moyens des requêtes, le centre hospitalier universitaire de la Guadeloupe et le ministre des solidarités et de la santé sont fondés à soutenir que c’est à tort que, par larticle 2 de son ordonnance du 27 mars 2020, le juge des référés du tribunal administratif de la Guadeloupe a enjoint ce centre et l’agence rgionale de santé de passer commande des doses nécessaires au traitement des patients atteints de covid-19 par hydroxychloroquine et aithromycine et de tests de dpistage du covid-19 en nombre suffisant pour couvrir les besoins présents et venir de la population de l’archipel guadeloupéen » peut-on lire dans l’ordonnance du juge des référés du Conseil d’Etat.