Le contre-amiral Olivier Coupry prend la tête des forces armées aux Antilles

Vues : 66

FAA : le contre-amiral Olivier Coupry prend la tête des forces armées aux Antilles

Le 28 août 2015, le contre-amiral Olivier Coupry a pris le commandement des forces armées aux Antilles, de la zone maritime Antilles et de la base de Défense Antilles. Il succède ainsi au contre-amiral Georges Bosselut.

Les honneurs ont été rendus au contre-amiral Coupry par un piquet représentatif de la diversité interarmées des forces armées aux Antilles, composé de terriens du 33e régiment d’infanterie de Marine (RIMa), d’aviateurs du groupement de soutien de la base de Défense des Antilles et de marins de la base navale de Fort-de-France.

Prise de fonction du contre amiral Olivier Coupry COMSUP FAA

L’amiral a ensuite souhaité rencontré son Etat-major avant de présider sa première cérémonie des couleurs, en présence de délégations de toutes les unités des FAA – à l’exception de celles de Guadeloupe et de la frégate de surveillance Germinal actuellement engagée au sein de l’opération Corymbe. Lors de cette cérémonie, le contre-amiral Olivier Coupry a souligné l’importance des missions conduites par les trois armées, directions et services des FAA pour notre pays que sont « la présence et la manifestation de la souveraineté française, le secours aux populations françaises et aux îles voisines en cas de catastrophe naturelle, la lutte contre les narcotrafics, la protection des espaces maritimes français et la coopération opérationnelle avec nos voisins ».

Prise de fonction du contre amiral Olivier Coupry COMSUP FAA

A l’issue de la cérémonie des couleurs et après un entretien avec ses trois grands adjoints que sont l’adjoint interarmées (AIA) principalement chargé des questions d’organisation, de sécurité et de fonctionnement général, le chef d’état-major interarmées (CEMIA) en charge des questions opérationnelles et de la conduite des activités des forces, et le chef de la division « action de l’Etat en mer », le contre-amiral Coupry a assisté à son premier briefing des opérations au sein du centre opérationnel. Réunion hebdomadaire, ce briefing permet de faire un état des lieux des actions conduites par les unités des FAA durant la semaine écoulée et d’évoquer les perspectives à court terme telles que l’arrivée prochaine de 60 cadets des forces armées de République Dominicaine en instruction opérationnelle au centre d’aguerrissement commando du 33e RIMa.

Durant les jours à venir, le contre-amiral Olivier Coupry rendra visite à toutes les unités des FAA en Martinique et en Guadeloupe.

Les forces armées aux Antilles (FAA) garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis les départements de la Martinique et de la Guadeloupe. Elles constituent un dispositif interarmées à dominante aéromaritime de premier plan sur le Théâtre Antilles-Guyane, en coordination avec les forces armées en Guyane (FAG). Les FAA conduisent deux missions principales dans la zone : la lutte contre le narcotrafic en haute mer ainsi que l’assistance et le secours à la population lors de catastrophes naturelles.

Repère : Attributions du commandant supérieur des forces armées aux Antilles Subordonné au chef d’état-major des armées (CEMA), l’autorité du commandant supérieur (COMSUP) des forces armées aux Antilles s’exerce sur l’ensemble des formations des trois armées et des directions et services communs implantés en Martinique et en Guadeloupe.

En parallèle de ses attributions de COMSUP, l’amiral est commandant de la zone maritime Antilles. A ce titre, il assiste et conseille le préfet de la Martinique, délégué du Gouvernement pour l’action de l’Etat en mer.

Prise de fonction du contre amiral Olivier Coupry COMSUP FAA

Enfin, en tant qu’officier général de la zone de défense et de sécurité des Antilles, il est le conseiller du haut fonctionnaire de zone (préfet de la zone de défense de Martinique, de Guadeloupe ou de Saint-Martin et Saint Barthélémy) en ce qui concerne les responsabilités de défense de ce dernier, notamment pour l’élaboration des plans généraux de protection.