Le Costa Magica va accoster ce jeudi 12 mars en Martinique, 200 passagers italiens sont à bord

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Après avoir été refusé dans plusieurs port de la Caraïbe, Le Costa Magica va accoster ce jeudi 12 mars en Martinique. 200 passagers italiens sont à bord du navire de croisière.

La croisière ne s’amuse plus pour les croisiéristes à bord du Costa Magica. En mer depuis plusieurs jours, le bateau est refoulé dans toutes des îles anglophones. En effet les ports de la caraïbe refusent de laisser accoster le bateau par crainte d’une contamination par le coronavirus.

Les ports de Sainte-Lucie, de Grenade et de Tobago ont refusé le débarquement des passagers à cause des 200 croisiéristes italiens à bord du navire.

Au total 2500 passagers dont 300 martiniquais sont bloqués à bord du bateau depuis samedi. Selon Martinique la 1ère, l’accostage du Costa Magica est programmé ce jeudi 12 Mars au port de Fort de France. « L’information a bien été confirmée par l’agent maritime du croisiériste en poste à Fort-de-France » indique la chaîne publique.

Sur le navire la tension est palpable. Les passagers sont en colère et exigent des explications. Même si pour l’instant il n’y a aucun cas de coronavirus confirmé sur le bateau, les martiniquais sont très inquiets. En Italie, le gouvernement a placé tout le pays en quarantaine pour stopper la propagation du virus.

Les associations, le MIR, l’Assaupamar, MUN ainsi que des citoyens martiniquais ont adressé une requête en référé au tribunal de grande instance de Fort-de-France pour demander « la fermeture des frontières de Martinique afin de protéger la population du coronavirus ». L’audience prévu ce lundi a été reporté au 12 mars à 9 heures.

Une action qui fait suite à la mobilisation à l’aéroport le 29 février dernier, lors de l’arrivée du vol en provenance de Milan en Italie.

La desserte des navires de croisière et la doctrine à appliquer en matière de contrôle des entrées et des escales ont été abordées lors d’une réunion de la « Task Force Interministérielle » ce jour. Des mesures de prévention particulières sont prises par les préfets pour les îles à l’arrivée des avions et des navires de croisière.