« Le coût d’exploitation du TCSP encore revu à la hausse … » Alfred Marie-Jeanne dit non !

Vues : 782

Suite aux réunions de travail préparatoires sur la mise en service du TCSP qui se sont tenues les 11 et 12 janvier derniers, le Conseil d’administration de Martinique Transport s’est réuni ce lundi 22 janvier sous la Présidence d’Alfred Marie-Jeanne et en présence des 13 membres.

Lors de ce Conseil, la question de l’offre de service et de la grille tarifaire liées au Transport Commun en Site Propre a été abordée, en tenant compte des derniers coûts transmis par la CFTU, mercredi 17 janvier.

En séance, le Président de Martinique Transport, Alfred Marie-Jeanne, a tenu à exprimer sa désapprobation à la lecture de ces coûts revus à la hausse et la nécessité de recevoir les éléments justifiant ces montants :

« Nous sommes toujours dans l’opacité.
Suite à la marche à blanc (septembre 2017), le délégataire annonçait un coût d’exploitation annuel de l’ordre de 13,5 M€ et un déficit de 12,78 M€. Sur la base de l’offre de service travaillée et la nouvelle grille tarifaire (janvier 2018), ce coût d’exploitation oscille maintenant entre 14 et 15 M€, et le déficit d’exploitation varie entre 13 et 14 M€.
Les recettes sont plus que minorées, et ne tiennent pas compte du rabattement des passagers conduits par les taxis collectifs aux différents pôles d’échange.
Ces charges étaient déjà insupportables pour Martinique Transport sur la base des coûts et du déficit de la marche à blanc, elles sont encore moins supportables avec la proposition technique et financière de la CFTU, avec des recettes minimalistes mais des dépenses bien maximisées. » L’intégralité de son discours est ici

Pour information, la proposition de la CFTU prévoit de dédier 118 personnes, dont 51 chauffeurs et 14 électromécaniciens, alors qu’il y aurait 12 bus en circulation et 2 en réserve.

Ce déficit annuel constituerait une charge très lourde pour Martinique Transport, engendrant par conséquent pour ses financeurs, la Collectivité Territoriale de Martinique et les Communautés d’agglomération, des contributions budgétaires dépassant leurs marges de manœuvre actuelles, déjà réduites.

Ainsi, le dossier relatif à l’exploitation du TCSP a été enlevé de l’ordre du jour, car il ne serait pas responsable de faire les Martiniquais supporter une charge de 14 M€ par an, qui courrait jusqu’en 2023.

Il était important pour le Président de rappeler que Martinique Transport, en tant qu’’Autorité Unique Organisatrice des Transports en Martinique, assume d’autres dépenses (transport scolaire, transport maritime, …), ce, pour le mieux-vivre des Martiniquais.

Le Président de Martinique Transport a annoncé qu’il rencontrera sous peu la CFTU en vue de revoir les conditions de la mise en circulation du TCSP, avant de convoquer à nouveau le Conseil d’Administration.

Les autres points inscrits à l’ordre du jour, relatifs à la gestion administrative et sociale de Martinique Transport, ont tous été adoptés.