Le déconfinement doit se préparer avec les maires a indiqué Emmanuel Macron

Rédigé par : Polly Miette, le
Publié dans : Actualites, France
Mots clés :

Le plan détaillé du déconfinement sera présenté, début mai, par le Premier ministre mais le chef de l’État « s’est engagé à ce que le cadre soit présenté en début de semaine prochaine » aux élus locaux pour un temps de concertation.

Mais d’ores et déjà l’Elysée a annoncé, jeudi, ses grands axes directeurs, à l’issue d’une réunion entre Emmanuel Macron et des élus, par visioconférence :

Il n’y aura pas de déconfinement « régionalisé ». Celui-ci sera adapté aux territoires ». Le retour à l’école se fera sur la base du volontariat des parents et le port du masque sera probablement imposé dans les transports.

Le déconfinement doit se préparer avec les maires, a indiqué Emmanuel Macron dont les propos ont été rapportés par l’Élysée.

Le cadre national devra être adapté et « territorialisé » et non régionalisés parce que les régions « ne correspondent pas aux réalités des territoires », a-t-on expliqué à l’Elysée.

Rentrée scolaire
La rentrée scolaire du 11 mai sera « progressive, concertée avec les élus locaux et adaptée aux réalités locales », a rapporté l’Élysée. Elle tiendra compte de la taille des communes.
La priorité sera probablement donnée aux « plus jeunes, ceux qui ne sont pas autonomes » et aux enfants « les plus en difficulté ». La reprise se fera sur la base du volontariat des parents, « sans obligation de retour à l’école », a précisé l’Élysée.

Masque
Sera-t-il obligatoire dans les transports publics ? «Il faudra probablement imposer le port du masque » dans les transports publics, a indiqué l’Élysée.

Un «cahier des charges organisationnel et sanitaire pour la reprise » sera élaboré. « Il y aura toujours une priorisation des masques FFP2 et chirurgicaux aux soignants », a rappelé l’Elysée.
S’agissant du port du masque généralisé au grand public, il sera de l’ordre «de la recommandation à ce stade », a dit l’Elysée.

Emmanuel Macron a insisté sur l’importance du respect «des gestes barrière ».

Il a toutefois recommandé aux maires d’acheter massivement des masques grand public, a souligné l’Elysée qui a fait observer que cette invitation s’inscrivait « dans une logique de recommandation, pas d’obligation ».