Le député Guyanais Gabriel Serville dénonce les «tarifs prédateurs d’Air France, digne des pires charognards»

Rédigé par : Polly Miette, le
Publié dans : Actualites, France, Guyane
Mots clés :

Le député Gabriel Serville, dénonce samedi les tarifs « prédateurs d’Air France digne des pires charognards » entre Paris et la Guyane, en proie à un rebond de l’épidémie de COVID19.

« Alors qu’il n’y a plus aucun vol entre la Guyane et Paris pendant 10 jours, Air France vend 3.412 € les dernières places aller simple. Des tarifs prédateurs dignes des pires charognards. Quelle honte pour une entreprise qui va engranger 9 milliards de fonds publics ! », fustige sur son compte tweeter Gabriel Serville.

« Pour lever toute ambiguïté, il s’agit bien d’un tarif aller-simple en classe économique» précise le député. Le nombre de cas de COVID19 continue de grimper en Guyane où le virus continue de circuler activement.

Selon le dernier bilan établit vendredi 26 juin, 237 personnes ont été testées positives au coronavirus ces dernières 24h00 en Guyane.

Depuis le début de l’épidémie, la Guyane totalise 3.270 cas de COVID19 confirmés.
Depuis le 22 juin 2020, sont interdits les vols entre la Guyane et tout autre point du « territoire de la République », sauf s’ils sont fondés sur un motif impérieux d’ordre personnel ou familial, un motif de santé relevant de l’urgence ou un motif professionnel ne pouvant être différé.
Par exemple entre les Antilles et la Guyane, les passagers peuvent voyager pour « des motifs impérieux d’ordre personnel ou familial, de santé ou professionnel ».

Les voyageurs doivent toutefois fournir un test Covid négatif réalisé 72h avant leur départ, dans un laboratoire.

Toute personne qui souhaite bénéficier de l’un de ces motifs dérogatoires doit présenter, lors de l’embarquement, le ou les document(s) justifiant de celui-ci, ainsi qu’une déclaration sur l’honneur de ce motif.