Le dosage gratuit de la chlordécone dans le sang a débuté en Martinique sur les personnes les plus a risque

Mis en ligne par admin, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés : ,

Il est désormais possible de connaître gratuitement le taux de chlordécone présent, ou pas, dans l’organisme avec une prise de sang. L’Agence Régionale de Santé de Martinique a donné, dans un 1er temps, la priorité aux familles ayant participé au programme Jardins Familiaux (JaFa). Ce dispositif sera, d’ici quelques mois, accessible à tous, indique l’ARS dans son communiqué.

« Dans la continuité des actions menées afin de diminuer l’exposition des Martiniquais à la chlordécone, l’Agence Régionale de Santé de Martinique a mis en place, depuis le mois de décembre 2020, un dosage gratuit de chlordéconémie qui comporte le dosage conjoint d’autres pesticides. Il s’agit, plus concrètement, de connaître son niveau d’imprégnation par la chlordécone par une prise de sang.

Dans un 1er temps, ce test est accessible aux 2 000 familles participant au programme des Jardins Familiaux (JaFa). C’est, en effet, une population exposée à un risque particulier de par sa consommation régulière de légumes issus d’un jardin pouvant être contaminé par la chlordécone.

Afin d’évaluer les actions qui ont été menées auprès de ces familles depuis plusieurs années, il est important de connaître, aujourd’hui, leur niveau d’imprégnation par la chlordécone. Les ouvriers agricoles de la banane exposés sont aussi incités à réaliser le dosage.

Ensuite, le dosage sera proposé aux couples en désir d’enfants, aux femmes enceintes et à leur futur bébé. Dans un troisième temps toutes les familles martiniquaises pourront y avoir accès dans les prochains mois.

Cette mesure du dosage de la chlordécone dans le sang s’inscrit dans un parcours complet avec un accompagnement permettant d’adapter son alimentation quand cela s’avère nécessaire.

Ainsi, le test de chlordéconémie sera suivi, une fois les résultats connus, d’un rendez-vous avec un conseiller JaFa ou un professionnel compétent en santé environnementale. Cette consultation permettra à chacun d’analyser et comprendre les résultats et, surtout, d’adapter ses habitudes alimentaires pour faire diminuer son taux de chlordéconémie. Pour les cas où la chlordécone n’est pas détectable dans le sang, la consultation permettra de faire le point sur les habitudes alimentaires afin de maintenir ce statut.

Parallèlement, l’ARS rappelle son engagement dans la lutte contre la chlordécone à travers les actions de contrôle de l’eau dans les circuits de distribution et au robinet, mais également par des programmes conçus pour accompagner les publics les plus fragiles et les publics exposés, et par son soutien aux études permettant de faire avancer les connaissances en vue d’améliorer les prises en charge. La plupart de ces actions sont menées dans le cadre des plans chlordécone ».