Le gardien de prison vendait drogues et portables aux détenus

Vues : 3161

Pendant deux ans, un surveillant de prison fournissait de la drogue et des téléphones portables à des détenus qu’il était censé surveiller. Aujourd’hui, le gardien de prison qui exerçait à Seysses, dans le Sud-Ouest de Toulouse, est derrière les barreaux.

Pour le journal Ouest-France qui révèle l’affaire, chaque année des milliers de téléphones sont retrouvés au sein des établissements pénitenciers. Un moyen pour les détenus de poursuivre leur business, même étant privés de liberté.

Et, dans la prison de Seysses, l’approvisionnement régulier des détenus avaient fait l’objet d’interrogation « d’observateurs » de l’établissement. Alertés, ce sont les fonctionnaires du Service Régional de la Police Judiciaire (SRPJ) de Toulouse, qui ont mis fin au trafic du surveillant.

Grâce à sa position privilégiée (il n’était pas fouillé à sa prise de service), l’homme de 44 ans vendait des produits stupéfiants (notamment de la résine de cannabis) et des téléphones aux prisonniers et offraient « ses service s» à leurs proches, révèle le journal Ouest-France.
En contre-partie, le maton se faisait payer « cash » (en argent liquide) ou en « cadeaux », qui pouvaient provenir de cambriolage.

Mercredi soir, il a été interpellé par les policiers du SRPJ de Toulouse et mis en examen pour «corruption, remise illicite d’objet à détenus, trafic de produits stupéfiants mais aussi recel.». Ce même soir le gardien de prison a été écroué et dort à la Prison de Béziers. Le gardien de prison est derrière les barreaux comme ses anciens clients.
Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
ImagesNon contractuelle/Ouest-France


3 commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *