Le guadeloupéen Antony Etelbert quitte le PS et se rallie à la liste de Cédric Villani, pour les municipales à Paris

« Les français issus des outre-mer sont estimés à plus d’un million et nous n’avons aucun représentant politique. L’idée c’est que notre représentation ne soit pas le fait d’élus qui eux ont leur propre occupation dans leur territoire mais que nous ayons une représentation politique qui puisse prendre en compte nos revendications, nous qui vivons ici » déclarait Antony Etelbert, il y a deux ans lors de l’hommage de Clarissa Jean-Philippe.

En 2018, à Montrouge, Antony Etelbert, membre du Collectif «Les Outremer en Hexagone» exprimait son désarroi face aux politiciens ultramarins qui se soucient peu des revendications des ressortissants des Outremer qui vivent dans l’hexagone. Aujourd’hui, toujours déçu, le guadeloupéen claque la porte du parti socialiste qu’il fréquente depuis 25 ans.

Et en 2020, l’antillais qui évoquait le manque de visibilité de ses compatriotes qu’il «estime trop en retrait par apport aux enjeux politiques et qui ont le sentiment d’être ignorés», rejoint Cédric Villani, un autre désenchanté de la politique française, mais  cette fois du parti présentiel, la LRM.  Antony Etelbert est sur la liste du candidat dissident de La République en Marche, le surdoué des maths qui a tenu tête au Président Emmanuel Macron, refusant malgré la pression présidentielle de se rallier à Benjamin Griveaux, le candidat investi par La République en marche (LRM) qui annonce,ce vendredi 14 février 2020, qu’il n’est plus candidat aux municipales de Paris. Antony Etelbert prend donc le pari de gagner ensemble sur une liste où de nombreux proches de Cédric Villani se sont désengagés.  Jean-Michel Fauvergue, l’ex-patron du RAID et député LRM et Sylvie Smaniotto, la magistrate, ancienne conseillère de Jean-Louis Borloo et de Nicolas Sarkozy ont pris leurs distances

Sur le réseau social Facebook, Antony Etelbert explique en détails les raisons de son alliance :

Pourquoi j’ai rejoins le candidat Cédric Villani sur liste le Nouveau Paris 19
L’engagement politique depuis 25 ans au Parti Socialiste était fondé sur un idéal humaniste.
Au fil des années malgré la sympathie des militants, le carriérisme des unes et des uns supplantaient bon nombre de camarades sincères. Dans la salle de réunion de la CFDT nous étions environ 1 millier et voir s’effilocher la Section, alors que j’y croyais encore.
Sans l’avouer, malgré l’investissement militant par une forme d’ostracisme subtile, et de trahisons abjectes écartaient gentiment en usant de l’affect celles et ceux qui avaient exprimés une vision différente de la doxa.


Les personnalités originaires d’Outre-mer « choisies » par l’équipe municipale actuelle, sont toutes le fait du choix de la « Princesse » sans lien avec les classes sociales défavorisées, ou la prise en compte de leurs aspirations,la plastique et le décorum ont fait office de crédibilité.


Cédric VILLANI brillant mathématicien et libre de tout appareil partisan,a lors d’une réunion avec plusieurs responsables d’associations d’originaires des Outre-mer déclaré son souhait de nous faire participer à la gestion de la cité.
Il y aurait tant à dire, mais la courtoisie et le respect pour certains camarades restés au PS m’obligent à une sobriété de l’expression.
A toutes celles et à tous ceux qui ont pour moi de l’affection et de l’amitié, je vous invite à m’accompagner pour que le Paris du XIX s’ouvre au renouvellement des idées avec des femmes et les hommes qui sont prêts à relever le défi des grands enjeux du XXI ème siècle et faire de notre Arrondissement un espace du bien vivre collectif.

Dorothée Audibert-Champenois Facebook Twitter Instagram
Images C’news Actus Dothy