Le #KuToo qui lutte contre l’obligation des talons hauts au travail

Depuis quelques mois, le mouvement #KuToo mis en ligne par Yumi Ishikawa, prend de l’ampleur et bouscule les diktats imposés par certains responsables du monde du travail. Ce mouvement qui s’impose sur les plates formes des réseaux sociaux lutte contre l’obligation de porter des talons hauts et le sexisme au travail. Un appel du pied qui concernerait beaucoup de femmes en Asie comme en Europe.

Même si les règlements internes ne l’exigent pas, les talons aiguillent sont recommandés par des employeurs au Japon puisque qu’ils sont censés représenter l’élégance et le bon goût vestimentaire. Aussi ils sont nombreux employeurs à exiger des femmes qu’elles portent des talons au travail.

L’actrice japonaise Yumi Ishikawa, à l’origine de cette rébellion décrit l’insupportable souffrance des femmes contraintes de chausser des talons aiguilles : « Porter des hauts talons de 5 à 7 cm toute une journée est un vrai calvaire, surtout lorsque c’est une obligation et non un choix » . Yumi Ishikawa a du se reconvertir après avoir eu des difficultés à rester en talons pendant huit heures à son ancien poste.

Ce mouvement contestataire #KuToo, résonne également dans le milieu médical. Dans les Entreprises, cette posture des pieds durant de longues heures provoquent chez la gente féminine, des douleurs inconfortables et douloureuses au niveau du dos.

Relayer et diffuser dans le monde entier, cette nouvelle mobilisation  #KuToo appelle les femmes à boycotter les escarpins au profit de chaussures plates. Yumi Ishikawa conseille sur son compte instagram des baskets tendances et plus adaptés aux longues postures.

Néanmoins si vous restez une adepte des styletos pour être sexy et glamour selon les codes de la mode, voici un tuto pour vous éviter de rater vos arrivées sur les tapis rouges.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news actus Dothy
ImagesBeauce/Pinterest/Twitter