Le meurtrier présumé de Sainte-Marie joue la carte de l’accident

Vues : 7894

Hier (27 mars) en fin d’après-midi, un jeune de 29 ans a été mis en examen et placé en détention provisoire dans l’affaire du meurtre de Jean-Michel Théramène.

Même s’il reconnait les faits qui lui sont reprochés. L’homme interpellé avance la thèse du coup de feu accidentel. Lors de sa garde à vue le suspect a avancé la thèse du tir accidentel. Il indique qu’il n’était pas venu pour tuer, il avait déjà beaucoup bu ce soir-là. Les militaires ont trouvé, à son domicile, un pistolet automatique de 9mm, il s’agirait de l’arme présumée qui a servi à tuer le restaurateur de 46 ans.

Le jeune homme a rapidement été interpelé. Le jour même des faits au Morne des Esses alors qu’il sortait de son domicile. Le meurtrier présumé avait rapidement été identifié par les gendarmes de la section de recherches et de la compagnie de Trinité. Une opération menée par l’antenne du  GIGN. Pendant que les militaires vérifiaient les différentes adresses, c’est à ce moment-là que le suspect les aurait contacté par téléphone. Les investigations vont désormais se poursuivre sous la coupe d’un juge d’instruction.

Pour rappel, le samedi 25 mars 2017, Jean-Michel Théramène, 46 ans, a été touché en plein cœur alors qu’il fermait son snack placé sur la place Clarissa Jean-Philippe à Sainte-Marie. Selon les nombreux témoignages, la victime aurait simplement refusé de servir un sandwich. Un refus que n’aurait pas accepté le jeune homme de 29 ans. Il aurait également avant cela pointé son arme en direction de la compagne de la victime.

A.G


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *