Le patrimoine culturel afro-américain préservé, la maison de Nina Simone sera restaurée

La maison d’enfance de la plus grande chanteuse de soul, Nina Simone était à l’abandon depuis quelques années et risquait de s’écrouler, jusqu’à ce que des artistes new-yorkais s’unissent pour acheter la maison en 2017. Selon le site Curbed, la maison est actuellement en ruines, sa peinture est écaillée et sa structure a besoin de travaux. Pour lui rendre son éclat d’antan, une vaste levée de fonds a été lancée en ligne depuis le 1er juillet 2019.

Et le National Trust for Historic Preservation qui s’efforce de préserver les sites noirs historiques, élabore un plan de rénovation dans le cadre de son fonds d’action pour le patrimoine culturel afro-américain. À terme, le groupe espère faire de la maison un lieu culturel et historique. La maison restaurée pourrait être également une résidence d’artistes.

Le chanteur John Legend a joué un rôle déterminant dans le projet de réhabilitation : «Les espaces consacrés à l’histoire et à l’héritage des personnes de couleur, en particulier des femmes de couleur, sont beaucoup trop rares en Amérique aujourd’hui», a-t-il déclaré dans un communiqué. «La préservation de lieux tels que la maison d’enfance de Nina Simone contribuera à la survie de son histoire.»

Nina Simone a grandi à Tyron, en Caroline du Nord, c’est dans cette maison de trois pièces située sur un terrain herbeux, qu’elle a appris à jouer du piano pour ensuite devenir l’une des plus grandes chanteuses de soul de l’histoire.

La campagne de financement participatif, lancée le 1er juillet 2019, est actuellement diffusée sur IndieGoGo.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
ImagesMintMuséum