Le petit-déjeuner offert aux élèves de quartiers prioritaires en Guadeloupe

Dans le cadre de la Semaine du goût, l’Académie de Guadeloupe propose le petit-déjeuner à 380 élèves de Pointe-à-Pitre. Tout en insistant sur l’intérêt d’une alimentation équilibrée, ce dispositif participe à la réduction des inégalités alimentaires.

En 2019, ce sont 3100 enfants répartis sur 12 communes de Guadeloupe qui ont pu bénéficier du concept « Petit-déjeuner à l’école ».

En ce début d’année scolaire 2020, la ville de Pointe-à-Pitre a décidé de se porter volontaire, avec quatre écoles classées en Education Prioritaire.

Il s’agit des écoles maternelle et élémentaire Raymond Bambuck, de la maternelle Dubouchage et de l’école l’élémentaire Raphaël Cipolin.

Aussi, et depuis hier, 380 élèves bénéficient d’un petit-déjeuner, proposé par l’Académie de la Guadeloupe.

Indispensable à la concentration

S’il est vrai que le premier repas de la journée est essentiel, il faut savoir que ce dispositif se veut également éducatif.

Parents et enfants des écoles concernées sont donc sensibilisés sur l’intérêt d’une alimentation saine et équilibrée.

L’occasion de rappeler que « le petit-déjeuner est essentiel à une concentration et une disponibilité aux apprentissages scolaires ».

La Rectrice d’Académie, Christine Gangloff-Ziegler, assistera ce matin au petit-déjeuner des élèves de l’école maternelle de Dubouchage à Pointe-à-Pitre.

Photo d’illustration à la Une : Académie de la Guadeloupe