Le PKLS dénonce l’opération « véglaj » concernant ATV


Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés : ,
Vues : 7948

Communiqué du PKLS (Pati Kominis Pou Lendepandans ek Sosyalizm)

« Le PKLS dénonce l’opération « véglaj » concernant la télévision ATV

Depuis vendredi 4 mai 2018, une véritable campagne se développe pour inviter les martiniquais à apporter au moins Dix euros pour financer la télévision privée ATV.

Politiciens, patronat dit « local » se mobilisent pour réunir la somme de 375.000 euros pour « sauver » ATV. A travers une association AMI, ils impliquent les salariés dans cette opération.
On veut faire croire aux martiniquais qu’en donnant de l’argent, ils vont assurer la survie d’une « télévision dite martiniquaise » et que les salariés d’ATV auront leur mot à dire sur l’avenir de cette chaîne.

Il s’agit d’une campagne mensongère frisant l’arnaque et l’escroquerie.
ATV, comme depuis sa naissance, connait une période cyclique de crise financière, alternant procédure judi- ciaire et licenciements collectifs, ayant vu, une fois de plus, un investisseur qui avait promis, il y a moins de cinq ans monts et merveilles, fuir ses responsabilités.

Dans le cadre d’une procédure judiciaire, une société dénommée « Smart Consulting », important groupe français de contrôle de médias, a été retenue par le Tribunal de Commerce pour récupérer ATV. Mais l’absence d’un plan économique sérieux fait que le jugement définitif est en attente.

Dans ce cadre, on demande aux martiniquais de venir combler le déficit financier de cette société capitaliste.

Il ne s’agit donc pas de faire ATV devenir une télévision martiniquaise contrôlée par des martiniquais. Il ne s’agit pas non plus d’un projet de reprise par une coopérative de salariés.

Le PKLS exprime sa solidarité aux salariés dans leur combat pour préserver leur emploi, mais considère que la machination en cours n’apportera aucune solution durable en ce sens.

Il s’agit d’une opération « véglaj » visant à combler un déficit économique d’un important groupe de médias dont le principal actionnaire est l’homme d’affaires multimillionnaire Bruno LEDOUX(*), 230ème fortune de France en 2016, président du réseau national français de télévisions locales « Vià », qui veut prendre le contrôle d’ATV !

En 2014 il a fustigé vilement les salariés du journal « Libération » dont il était propriétaire Ceux-ci s’étaient mobilisés fortement pour riposter.

Le PKLS dénonce cette opération politicienne de mensonges et de fausses publicités.
Le PKLS appelle les martiniquais à être vigilants et de ne pas tomber dans le piège qui leur est tendu.

(*) Bruno LEDOUX a une fortune évaluée à 300 millions d’Euros, c’est une des fortunes de France qui a connu une des plus fortes croissance au cours des 5 dernières années, il est propriétaire de nombreux médias, journaux, magazines, télés, radios… Il est asso- cié du milliardaire israélien Patrick DRAHIdans différentes affaires dans de nombreux domaines y compris en Israël. Il aurait des liens avec le groupe Rothschild.

Il fait fortune dans l’immobilier en France et dans d’autres pays comme en Espagne lors de la crise de l’immobilier, il est propriétaire de châteaux, actionnaire de sociétés offshore, de sociétés basées au Luxembourg pour échapper au fisc, il est aussi présent dans des sociétés détenant des parts chez des opérateurs de télécommunications…, c’est aussi un grand collectionneur d’art !

Martinique 08 mai 2018

Pour le PKLS Jean Pierre ETILE »