Le Préfet de Martinique soumet aux maires une nouvelle proposition de réouverture des plages

Rédigé par : Polly Miette, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Martinique : Le Préfet soumet aux maires une nouvelle proposition de réouverture des plages. Leur réponse est attendue ce mercredi.

Alors que la justice a débouté, lundi, des plaignants qui réclamaient la réouverture des plages et des activités nautiques en Martinique, le préfet garde encore l’espoir que les maires du littoral, qui refusent à ce jour la réouverture des plages, finiront par assouplir leur position.

Lundi soir, dans la foulée de la décision de justice, Stanislas Cazelles, leur a soumis une nouvelle proposition d’ouverture des plages à laquelle s’ajoute la reprise des activités nautiques.

Le Préfet a proposé aux maires du littoral la mise en place de créneaux horaires, du lever du jour à 11 heures puis à partir de 16 heures. « Nous avons envoyé ce soir aux maires une proposition de fonctionnement pour les plages avec une proposition d’ouverture dans la journée : jusqu’à 11h00 et après 16h00, plus reprise des activités nautiques. Retour attendu pour mercredi (normalement)», indique la préfecture dans un message adressé lundi soir à la presse.

Dans sa précédente proposition, la tranche horaire portait sur le lever du jour jusqu’à 11h00 du matin. Mais elle n’avait pas reçu l’approbation des maires. Ces derniers avaient toutefois promis d’y réfléchir et de donner leur réponse, cette semaine, lors du prochain comité territorial avec le Préfet.

Quoiqu’il en soit, il appartient aux maires de décider, en dernier ressort, de la réouverture ou pas des plages. « La règle générale reste la fermeture jusqu’au 1er juin, mais le préfet pourra autoriser l’accès aux plages, lacs et centres nautiques sur demande des maires », avait déclaré Christophe Castaner lors du déconfinement.

Si de nombreux maires de l’Hexagone ont accueilli favorablement cette annonce, certains ayant déjà rouvert leurs plages, les élus de Martinique sont toujours réticents. Ils arguent des contraintes sanitaires et sécuritaires qui pourraient engager leurs responsabilités (contrôles de la qualité des eaux, respect des distances de sécurité, interdiction des rassemblements, des jeux de plage, etc.).

Samedi, le maire du Robert, Alfred Monthieux, a invité le préfet et l’Etat à prendre « les dispositions nécessaires » en matière de réouverture des plages, faisant observer que certaines plages de sa commune sont infestées « de rats et d’autres bestioles » qui s’y sont installés durant le confinement. Selon lui, l’état sanitaire des plages ne permettent pas d’accueillir actuellement le public.