Le préfet et le directeur de l’ARS condamnent les violences au sein du CHU de Martinique

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Après les échauffourées entre forces de l’ordre et syndicats de santé sur le site du CHU de Martinique, le préfet et le directeur de l’ARS ont condamné les violences et les dégradations via un communiqué.

C’est l’arrestation de deux employés du CHUM, qui a provoqué la colère des syndicats. Les deux hommes n’auraient pas présenté leur passe sanitaire et auraient tenté de rentrer dans l’enceinte de l’établissement. Les syndicats ont ensuite exigé la libération des deux interpellés, empêchant à deux fourgons de gendarmerie de quitter le site.

S’en est suivi une série de bousculades entre les forces de l’ordre et les syndicats. Dans un communiqué le préfet et le directeur de l’ARS ont condamné les violences et les dégradations.

Stanislas Cazelles, préfet de la Martinique et Dr Jérôme Viguier, directeur général de l’ARS condamnent les violences et dégradations qui ont eu lieu au sein du CHU de Martinique ce vendredi 15 octobre.
Le préfet et le directeur général rappellent qu’en cette période d’état d’urgence sanitaire tous les efforts doivent converger vers la lutte contre la propagation du virus.
Le préfet et le directeur général renouvellent leur soutien à l’encadrement du CHUM engagé dans la sécurisation de l’activité hospitalière avec le passe sanitaire.