Le premier milliardaire noir-américain refoulé de sa propre chambre d’un hôtel de luxe en Floride

Vues : 2805

Floride Robert Johnson, le premier milliardaire noir américain s’est vu refuser l’accès à son hôtel de luxe en Floride. Pourtant, cet homme est, selon la presse locale, l’un des hommes noirs les plus riches du pays mais sa fortune ne l’empêche pas de subir les épreuves du racisme.

Le 24 août 2018, sorti pour se détendre et pêcher, le co-fondateur de BET Network, est revenu beaucoup plus tard à son hôtel. Floride Robert Johnson tente de rentrer dans sa  chambre d’hôtel d’Eau Palm Beach en Floride mais en vain, le milliardaire se voit refuser l’accès à la chambre luxueuse qu’il loue.

Un réceptionniste lui demande de retirer ses lunettes de soleil pour l’identifier. Selon la chaîne de télévision WPBF de West Palm Beach, le premier milliardaire afro-américain (qui a vendu la chaîne BET en 2001), explique à son interlocutrice qu’il ne peut pas les enlever, parce qu’il s’agit de lunettes de vue.

Après une très longue discussion, Floride Robert Johnson exige que la police soit appelée pour éclaircir le malentendu. Mais, rapporte la presse, le milliardaire excédé, devant « tant d’incompréhension » a préféré quitter l’hôtel.

Nick Gold, le porte-parole de l’hôtel « Eau Palm Beach », a déclaré qu’il est d’usage dans son établissement, de demander aux clients d’ôter leurs lunettes de soleil pour les enregistrer.

Floride Robert Johnson qui possède plus de 165 hôtels et connaît bien l’industrie hôtelière, a déclaré que cette réponse était « catégoriquement fausse » .

« Je pense que cela a des relents de profilage racial » a commenté à WPBF de West Palm Beach, le milliardaire afro-américain.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actu Dothy
ImagesTheGrio/