Le Rhône, BSAH de la marine nationale, fait escale à Fort-de-France

le-rhone-batiment-de-soutien-a

Du mardi 30 octobre au mercredi 7 novembre, le Rhône bâtiment de soutien et d’assistance hauturier, fait escale à Fort-de-France.

Le jeudi 23 août 2018, le BSAH Rhône a quitté son port-base, Brest, pour un déploiement de longue durée (DLD) afin d’évaluer ses capacités militaires en eau froide et en eau chaude avant son admission au service actif. Deuxième bâtiment de soutien et d’assistance hauturiers après la Loire, le Rhône est destiné à mener plusieurs types de missions : soutien des forces (accompagnement et prestations au profit d’un sous-marin, remorquage des unités majeures de la marine…), sauvegarde des personnes et des biens (sauvetage de vies humaines, protection de l’environnement…), et soutien de région (travaux d’ancrage et d’entretien des coffres, relevage de coffres ou épaves…). Ci-dessous le bâtiment de soutien et d’assistance hauturier Rhône en exercice antipollution devant Schoelcher.

Le Rhône accosté au sein de la base navale du Fort Saint-Louis.
Le Rhône vient d’effectuer une navigation circumpolaire en empruntant notamment le passage du Nord-Est (de la mer de Norvège au détroit de Béring, en passant par les mers de Barents, de Kara, de Laptev, de Sibérie orientale, des Tchouktches).

Le 14 septembre 2018, le Rhône a franchi le détroit de Béring entre la pointe de la Russie et l’Alaska. Il fait escale à Fort-de-France à l’occasion de son transit retour vers Brest, son port-base. Ce déploiement de longue durée est unique en son genre car c’est la première fois qu’un bâtiment de la Marine nationale emprunte cette route démontrant ainsi la capacité des BSAH à se déployer loin et longtemps dans un milieu aux conditions météorologiques extrêmes et versatiles.

D’une longueur de 70 mètres et d’une largeur de 16 mètres, le Rhône est armé par 2 équipages de 17 marins qui se relaient à bord, lui octroyant ainsi un fort taux de disponibilité nécessaire à l’accomplissement de missions variées. Le programme BSAH prévoit en tout la livraison de 4 bâtiments de ce type, remplaçant 5 bâtiments de 3 types différents (bâtiments de soutien de région, remorqueurs de haute mer, et remorqueurs ravitailleurs).

Les 3 autres BSAH ont pour nom : Loire, Seine, Garonne. Ils seront basés à Toulon et à Brest (2 dans chaque port).