Le transport par câble aérien : Les Martiniquais sont-ils prêts à prendre les airs ?

extension-tcsp-vers-schoelcher

Extension du TCSP, le transport par câble aérien … Et si nous prenions les airs pour rejoindre Schœlcher ? C’est la question qui sera posée aux Martiniquais et Martiniquaises sur le stand de Martinique Transport, les jeudi 15, vendredi 16 et samedi 17 novembre au Village des Sciences à Madiana.

A l’occasion de la Fête de la Science 2018 dont la thématique nationale est « Les idées reçues », Martinique transport dévoile le projet d’extension du TCSP vers Schœlcher, par un tout nouveau mode de transport urbain : le transport en commun par câble aérien !

Un mode de transport innovant
Le transport par câble aérien a pendant longtemps été limité à la desserte touristique en milieu montagnard mais, depuis quelques années, ce mode de transport fait son apparition en ville comme nouveau mode de Transport en commun.

Les arguments en faveur de ce mode de transport sont en effet multiples :

- arguments environnementaux : mode de transport silencieux, propre, peu consommateur d’espace en raison d’une emprise au sol réduite. Il répond aux enjeux de la transition énergétique.
- arguments techniques : rapide, non seulement par sa vitesse intrinsèque (de 22 km/h à 43 km/h selon le type d’infrastructure) mais aussi par son tracé direct. De plus, la phase de travaux est nettement moins longue et perturbe nettement moins la vie économique et sociale et la circulation automobile que la construction de lignes de Bus à Haut niveau de Service ou de tramway.
- arguments économiques : le coût de réalisation est moindre que pour une ligne de tramway. En outre, les téléphériques, même à vocation de transport urbain public, peuvent avoir un intérêt touristique, par leur architecture comme par la vue sur la ville qu’ils permettent. Ils peuvent devenir des marqueurs symboliques de la ville et la rendre attractive.

Les projets se multiplient dans le monde
Plusieurs pays dans le monde et dans la Caraïbe se sont déjà dotés de ce mode de transport innovant… la Colombie, New York, Londres, la ville de Brest, la République Dominicaine et bien d’autres… quand d’autres, comme la Réunion et la Martinique en étudient la réalisation.
Ces projets ont permis à certains pays de désenclaver des quartiers isolés et en retard de développement, et à d’autres, de répondre à un enjeu économique et touristique, comme Londres, par exemple, qui a ouvert sa ligne à l’occasion des Jeux Olympiques de Londres en juin 2012.

Quelle vision pour la Martinique ?
La Collectivité Territoriale de Martinique, coordonnatrice du groupement de commandes Martinique Transport-CTM, a en charge les études et la réalisation de l’extension du TCSP à l’Ouest vers SCHOELCHER et l’Université.

Compte tenu de l’insertion difficile voire très difficile d’une desserte par TCSP routier (densité des constructions, coût important prévisible des acquisitions foncières, topographie difficile par endroits,…), la CTM souhaite appréhender la faisabilité d’un transport en commun par câble aérien entre Fort de France et SCHOELCHER.

L’objectif : Offrir aux Martiniquais un transport…

-ÉCOLOGIQUE car c’est le moyen de transport le moins énergivore, le moins coûteux, et qui émet le moins de CO2. De plus, ses impacts sur la faune et la flore sont limités, il est donc tout indiqué en matière de développement durable
INTERMODAL car il permettra les connexions avec les bus Mozaik et le TCSP à chaque station, mais aussi la création de parkings-relais aux terminus des lignes
-ACCESSIBLE à tous. Il pourra transporter les personnes à mobilité réduite, et serait accessible aux vélos et aux poussettes.
-RÉGULIER car sa circulation n’est pas impactée par d’autres modes de transport ou d’autres usages. Sa vitesse de fonctionnement est donc fiable et ajustable en fonction des besoins
-SECURISÉ car il répond aux normes Para sismique (comme ceux déjà réalisés à Saint-Domingue, en Colombie ou en Algérie). De plus, certains modèles circulent jusqu’à des vitesses de vent de plus de 100km/h, ce qui permet une large plage d’exploitation hors phénomène cyclonique. C’est l’un des systèmes de transport les plus sûrs au monde.

Une étude menée avec les Martiniquais
Comme pour tout projet d’envergure, il est nécessaire de mieux connaître la perception des martiniquais vis-à-vis de ce nouveau mode de transport collectif et notamment d’en apprécier l’attractivité afin de pouvoir confirmer les hypothèses de fréquentation prévisionnelle de ce projet.

Pour ce faire, Martinique Transport propose une immersion vidéo en 3D sur une ligne de transport aérien fictive entre Fort-de-France et Schœlcher, à visionner dans des casques à réalité virtuelle.

D’autres supports de communication ont été développés afin d’aider à la compréhension du plus grand nombre, notamment une vidéo d’animation 2D de 3 minutes à découvrir sur le site de Martinique Transport.

Un questionnaire est également administré sur le site internet de Martinique Transport dans le but de répondre à une question centrale :

Les Martiniquais sont-ils prêts à prendre les airs ?
Il est possible de donner un avis sur le projet :

  • en ligne, sur le site de Martinique Transport : www.martiniquetransport.mq
  •  sur le stand de Martinique Transport à Madiana, du 15 au 17 novembre :

Faites l’expérience virtuelle d’une ligne de transport par câble aérien entre Fort-de-France et Schœlcher avant de donner votre avis ! Enfilez un casque à réalité virtuelle et voyagez vers le futur !