« Leila et les enfants sont morts pour tout le mal que l’on m’avait fait dans ma vie », explique Kerry Ferdinand au 3ème jour de son procès à Fort de France

Rédigé par : Polly Miette, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés : ,

« Leila et les enfants sont morts pour tout le mal que l’on m’avait fait dans ma vie », explique Kerry Ferdinand au 3ème jour de son procès à Fort de France.

« Leila n’est pas morte à cause de ma jalousie, ni de la relation qu’elle venait de démarrer. Leila et les enfants sont morts pour tout le mal que l’on m’avait fait dans ma vie. J’ai perdu le contrôle », a expliqué ce vendredi 11 septembre Kerry Ferdinand, au 3e jour de son procès qui se tient aux assises de Fort-de-France.

L’homme de 36 ans est jugé pour le meurtre de la jeune femme et de ses deux enfants, 6 ans et 3 ans.

Kerry Ferdinand s’est exprimé sur les faits qui ont précédé le drame. Il a notamment évoqué sa relation avec Leila Laviolette et la dispute qui a précédé les coups qu’il a portés aux trois victimes.

Leila a reçu 11 coups de couteau. L’expert souligne que ces gestes successifs démontre une volonté de destruction, d’autant que les coups étaient mortels en raison de leur profondeur. Leila a agonisé durant plusieurs minutes avant de mourir.

Les deux enfants ont pour leur part été égorgés. L’autopsie du garçon de 6 ans révèle trois plaies de couteau, dont une plaie d’égorgement profonde. Son petit frère de 3 ans avait lui aussi une plaie d’égorgement. Selon l’expert, ils sont morts rapidement.
Insoutenable pour les proches des victimes et les parties civiles dont certains ont quitté la salle lorsque les experts ont commencé à décrire la barbarie des actes dont les nombreuses blessures.

L’audience reprend lundi prochain. Le verdict est attendu dans la journée.