L’élection de Miss Martinique 2020 se déroulera-t-elle cette année ?

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

L’élection de Miss Martinique 2020 se déroulera-t-elle cette année ? Miguel Limol directeur de la délégation Miss Martinique a déclaré avoir besoin d’un budget de 120 000 euros pour organiser l’élection.

La délégation Miss Martinique espère redorer son blason, mais depuis plusieurs années, des polémiques ternissent l’image de l’entité :

-Charlène Civault, Miss Martinique 2011 avait dénoncé le manque de soutien de René Joachim (président de la délégation Miss Martinique);

-Jade Voltigeur, Miss Martinique 2015, n’a pas participé à l’élection de Miss France à cause de son tatouage trop voyant;

-certaines candidates devaient défriser leur chevelure;

-Miguel Limol (directeur de la délégation Miss Martinique) avait déclaré qu’il préfèrerait une Miss Martinique métissée;

-les parents d’Ambre Bozza, Miss Martinique 2019, ont mis en avant de nombreux dysfonctionnements …

« Après avoir été associé à une histoire de détournement de fonds à ViàATV, Miguel Limol s’est concentré sur un projet : constituer d’urgence une nouvelle équipe de « personnalités » (voici l’identité de certains membres : France Zobda, Roger Volny-Anne, Morgane Edvige….) tout en copiant et en utilisant la stratégie de communication (exemples : opérations à l’étranger, rapprochement avec les comités de Miss de la Martinique, castings en métropole) de Stéphane Magdelonnette, ex-chargé de relations publiques de la délégation Miss Martinique. Il veut se donner les moyens de trouver une ambassadrice exceptionnelle et favoriser une ouverture sur le monde de la mode » nous a confié Stéphane Magdelonnette.

Conséquences, la population locale porte moins d’intérêt à l’évènement. Elle désire une réelle évolution et davantage de transparence. D’ailleurs une pétition a été signée par plusieurs personnes : https://www.change.org/p/comité-miss-martinique-changement-du-comité-miss-martinique

A Tahiti, à la Réunion ou encore en Guadeloupe, l’effet inverse est constaté. Les ambassadrices de ces trois régions arrivent souvent à se classer à l’élection de Miss France.

La future élection (avec 8 participantes au maximum) se déroulera normalement le 3 octobre. La problématique principale reste le budget, selon le nouveau directeur de la délégation Miss Martinique. La délégation Miss Martinique collabore aussi bien avec des partenaires privés que publics. Plusieurs d’entre eux (ceux du show 2019) n’apporteraient plus leur soutien (manque de visibilité, non-respect des conventions signées, impact négatif sur leur marque, pas de prestations avec l’actuelle Miss Martinique). Les semaines de confinement ont incontestablement laissé des traces sur les finances de nombreuses entreprises. Les institutions ont aussi des priorités importantes : la gestion de l’eau, la relance de l’économie…

Miguel Limol souhaiterait un budget de 120 000 euros pour la réalisation de la prochaine élection de Miss Martinique. Et c’est vers le Comité Martiniquais du Tourisme qu’il pourrait se tourner pour réunir cette somme . Il a abordé ce sujet avec Stéphane Magdelonnette dans l’audio ci-dessous qui date de 2019 :

« Sachant que la délégation Miss Martinique est déficitaire, René Joachim avait proposé à Steeven Jean-Yves Zamor ‘de louer’ la licence Martinique pendant un an. Il a refusé cette offre peu alléchante. En fait elle est illégale : la marque Miss Martinique appartient à l’organisation Miss France. Elle renouvelle un contrat avec des clauses précises » indique ex-chargé de relations publiques de la délégation Miss Martinique.

Sylvie Tellier a confirmé que les délégations doivent organiser une élection. Donc l’une des dauphines de Miss régionale ne sera pas acceptée comme l’a suggéré Miguel Limol, s’il n’arrive pas à trouver le budget cette année. La directrice générale du comité Miss France garde certainement un œil sur la délégation Miss Martinique.