Lenny Kravitz à Paris : Entre Emmanuel Macron et ses confidences intimes sur sa mère caribéenne

Vues : 1529

Installé à dans la capitale parisienne, le chanteur Lenny Kravitz n’arrête pas de faire parler de lui. Hier soir,  jeudi 13 septembre, il se faisait photographier en compagnie d’Emmanuel Macron, venu au concert du groupe U2 à Bercy. Les deux hommes se sont jetés dans les bras dans les coulisses, selon Lenny Kravitz, il est « littéralement tombé sur le président dans les coulisses du spectacle » a commenté le chanteur sur sa page Facebook.

Mais sa tournée promotionnelle a démarré beaucoup plus tôt.

Vendredi 7 septembre à l’occasion de la sortie de son 11ème album « Raise Vibration », le chanteur afro-américain faisait la tournée des médias français.

Et ce mardi, en début de semaine, Lenny Kravitz était l’invité de l’émission « C à Vous » . Au cours de l’émission, le chanteur a fait des confidences sur le plateau de l’émission diffusée sur France 5.

« C’était l’un des souhaits de ma mère de vivre ici. Malheureusement, elle est décédée avant de pouvoir s’y installer. Donc c’est pour nous deux que j’habite à Paris », a déclaré le chanteur qui possède un appartement à Paris depuis plus de trente ans.

Roxie Roker est la mère de Lenny Kravitz. L’actrice, originaire des Bahamas et d’Haïti, est  décédée d’un cancer du sein en 1995. Roxie Roker est connue pour son rôle dans la série « The Jeffersons ». Une série fiction qui mettait en scène une femme noire en couple avec un homme blanc, inédit à la télévision dans les années 1970.

Il y a sept ans, Lenny Kravitz avouait sur le site de l’Express, avoir souffert du racisme quand il était enfant : « Je suis le fils d’un juif blanc d’origine russe et d’une Noire d’origine caribéenne. Je suis né en 1964, en pleine période de lutte pour les droits civiques, à une époque où les couples interraciaux étaient pointés du doigt. Quand mon père et ma mère marchaient dans la rue, les gens leur crachaient dessus. A l’école, les enfants me surnommaient « le zèbre ». IIs appelaient mes parents monsieur Jour et madame Nuit (…) Heureusement, ma mère m’a aidé à accepter mes deux identités. »

Dans  « C à Vous », le rockeur américain a  conclu sa prestation en déclarant sa passion pour cette ville, que sa mère chérissait jusqu’à vouloir y résider : « J’adore Paris. Je suis tombé amoureux de cette ville il y a déjà trente ans. Je savais qu’un jour j’habiterais ici ».

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
Images Facebook