L’Epiphanie : Vive la Galette des Rois !


Publié dans : People
Mots clés :
Vues : 5

Ce dimanche o6 janvier on célèbre l’épiphanie !

La tradition de la Galette des Rois

Si la tradition est d’origine religieuse, elle est devenue une tradition familiale où on se rassemble pour découper la fameuse galette. Celui qui trouvera la fève sera couronné roi,  choisira sa reine et devra offrir la prochaine galette. En famille ou entre amis, la galette des rois est partagée en autant de parts que de convives.

Certains préfèrent la brioche aux fruits confits, d’autres la frangipane et sa pâte d’amande, beaucoup espèrent tirer la fève et porter la couronne dorée !

L’Épiphanie ne représente pas le dernier jour des festivités de Noël mais le premier jour de carnaval en Guadeloupe. En Martinique, le carnaval commence le dimanche suivant l’Epiphanie et gagne progressivement en intensité pour être à son apogée les jours gras.

La fête ne s’arrête jamais …. !!

Un peu d’histoire

Le terme « épiphanie » est issu du grec et signifie « apparition ».

Célébrée le 6 janvier, cette fête correspond à la présentation de Jésus enfant aux Rois Mages, Melchior, Balthazar et Gaspard. Au fil du temps, des écrits et des traditions populaires donnent de l’épaisseur à ces personnages venus d’Orient. Ainsi, d’Hommes Sages, ils deviennent des rois. On leur attribue même au XVIème siècle une couleur de peau différente pour chacun : blanche pour Melchior, noire pour Balthazar et jaune pour Gaspard.

Dès le Ve siècle, l’Eglise donna une importance considérable à cet événement. La galette des rois, servie à cette occasion, est une tradition typiquement française qui avait déjà cours au XIVe siècle. La galette était partagée en autant de portions que de convives, plus une. Cette portion supplémentaire, appelée « part du Bon Dieu » ou « part de la Vierge », était destinée au premier pauvre qui se présenterait.

La fève dans la galette des rois remonte au temps des Romains. C’est une fève blanche ou noire qui était déposée pour les scrutins. Au début de janvier, les saturnales de Rome élisaient le roi du festin au moyen d’une fève.