L’épouse d’un diplomate malien interpellée à l’aéroport Roissy Charles-de-Gaulle avec un pistolet chargé dans son bagage cabine

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Faits Divers, France, France
Mots clés :

Une femme, origine indienne, a été interpellée à l’aéroport Roissy Charles-de-Gaulle à Paris le  lundi 12 août; cette dernière transportait un pistolet chargé dans son bagage cabine.

L’épouse de l’ancien candidat aux élections présidentielles au Mali (en 2018,) Yeah Samaké, a réussi à voyager sans problème depuis le Mali (Bamako) avec l’arme chargé dans son bagage cabine. Elle était en transit à Paris lorsqu’elle a été interpellée par les policiers de la Police aux frontières (PAF).  « L’arme qu’elle transportait a donc passé sans difficulté les contrôles de sûreté de l’aéroport malien » rapporte RTL. Elle était accompagnée de ses deux enfants.

Jugée en comparution immédiate ce mercredi au tribunal correctionnel de Bobigny (Seine-Saint-Denis), elle a été condamnée à une peine de 8 mois de prison avec sursis et à 5000 euros d’amende, ainsi qu’à une interdiction de détenir une arme.

Durant l’audience elle a expliqué que sa famille était sur le point de déménager aux États-Unis et qu’elle souhaitait tenir l’arme éloigné des enfants tout en la gardant sur elle.

Ses enfants ont été placés dans un foyer pour mineur, raconte son époux, Yeah Samaké sur Facebok. Dans un long message publié sur le réseau social, cet ancien candidat aux élections présidentielles au Mali en 2018 explique avoir été « choqué par l’interpellation » de son épouse, Marissa Samaké. « Elle n’est animée d’aucune intention criminelle et d’ailleurs elle supporte à peine mon intérêt pour le port d’arme à feu à domicile« , poursuit-il  dans sa publication.

Il souhaite obtenir un  » visa d’entrée en France afin de rejoindre ma famille » mais « le service consulaire français à Bamako n’a pas encore reçu une autorisation de Paris pour émettre un visa en sa faveur » précise-t-il.