Les Antilles sont au plus grand Festival Africain du Monde à Montréal

Vues : 233

Pour cette nouvelle édition du Festival Nuits d’Afrique qui se poursuit jusqu’au 24 juillet, 700 artistes de 35 pays différents, 110 concerts et un village des Nuits d’Afrique occuperont les journées et les nuits de milliers de visiteurs attendus. Encore quatre jours de musique en salles ou en extérieur, l’occasion pour les spectateurs canadiens et touristes d’assister aux spectacles de nombreux groupes antillais, gratuits pour la plupart. Mais la star du Festival est sans conteste le grand musicien camerounais, Manu Dibango.

manu-dibango

Pour la première fois depuis son existence, le Festival Nuits d’Afrique a décerné un prix spécial à un artiste. C’est le jazzman Manu Dibango qui a reçu, lundi 18 juillet, le Prix Nuits d’Afrique pour la francophonie. Le Festival qui fête cette année ses 30 ans a également invité de grandes vedettes caribéennes, des petites aux grandes Antilles.

tabou_combo707x37622

Samedi 16 juillet le groupe haïtien Tabou Combo qui était à la clôture du dernier Festival l’an dernier, a séduit le public avec ses classiques de « kompa direct », interprétés par le légendaire Shoubou.

havana_mambo_707x37638_0

De la salsa de Cuba ( Orquestra Aragòn, Havana Mambo) aux rythmes reggae de la Jamaïque (Jah Cutta, Jah & I) du Calypso de Trinidad avec Jab Jab, les artistes caribéens sont en forte majorité les musiciens les plus côtoyés dans ce trentième Festival Nuits d’Afrique.

jah cutta

L’Océan Indien, est sur les scènes de spectacle (Club Balattou) avec  Grèn Sémé de la Réunion et en extérieur, pour Génération Mauricana de l’Île Maurice.

inna_modja_707x37612

Le Mali sera chantée avec Inna Modja (petite tanante en Peul) ci-dessus, Le Sénégal aura sa représentante avec la chanteuse Ilam .

elida_almeida_707x3767

Elida Almeida, la chanteuse originaire de l’Île de Santiago (ci-dessus), est Cap-Verdienne. La jeune fille du Cap-Vert vient de remporter le prix Découverte RFI en 2015 pour son tout premier album : « Ora Doci, Ora Margos » traduit en français, l’album signifie : « Moments doux, Moments amers ».

groupemusical_cour_desgrands_707x37643

Le continent africain a envoyé ses meilleurs ambassadeurs et ambassadrices. Après la mort du chanteur Papa Wemba, survenu le 24 avril, le groupe musical « Terre des Grands » rendra hommage au musicien congolais. Papa Wemba décédé d’une crise cardiaque foudroyante sur scène à Abidjan, était le fondateur du groupe « Zaiko Langa Langa » en 1969 et un des piliers de la rumba congolaise.

kkoustik_707x37642

Dimanche 24 juillet à 18h40, dernier jour du Festival Nuits d’Afrique. Le quatuor K’Koustik emmène la tradition guadeloupéenne à Montréal. Voix, percussion, guitare et contrebasse suivent le « son trasé », comme ils présentent leur musique, un mélange de Ka, de boléro cubain, de choro brésilien et de jazz. Le groupe est aussi au Canada pour célébrer leur dix ans d’existence. Depuis 2014, Jean-Marc Ferdinand, Joby Julienne ont intégré de nouveaux musiciens qui les accompagnent. Fabrice Fanfan à la contrebasse et à la voix et Alex Jabot à la guitare acoustique et aussi au chant.

ti_kabzy_707x37658_0

Mais avant la clôture du plus grand Festival africain, ce samedi 23 juillet, la musique sera encore haïtienne avec le trio Ti-Kabzy. Ils vont se produire en extérieur un peu après 15 heures. Un spectacle gratuit au parterre du quartier des spectacles où évolueront  les trois comparses du tube « Les Femmes ». Un single sorti en 2012 avec comme invité très spécial Young Chang MC. Le guadeloupéen Young Chang MC est depuis 2013 détenu en France pour des faits de violence grave. La justice l’accuse de 14 chefs d’inculpation. La star du reggae dance-hall attend son procès aux Assises de Nancy.

enfants

Au Festival Nuits d’Afrique, il reste encore quatre jours de concert et d’ateliers de découverte, de spectacles de cirques, d’initiation à la Kora.  C’est au plus grand Festival Africain du monde qui continue à Montréal.

A écouter la chanson « Independance chacha » de Joseph Kasabele interprétée par le groupe haïtien Tabou Kombo pour commémorer le cinquantenaire des indépendances des Etats africains francophones :

Dorothée Audibert-Champenois
Photos FestivalNuitsd’Afrique