Les artistes martiniquais se révoltent contre la privation d’antenne

Vues : 21

BOYCOTT_RADIO

Ce vendredi 15 novembre, une cinquantaine d’artistes locaux se sont rassemblés à l’Atrium, à l’initiative de King Love, pour faire le point sur le boycott de leur musique par les programmateurs d’antennes. Ils dénoncent des critères de diffusion aléatoires, des arrangements douteux avec certains artistes et plus généralement une certaine aliénation culturelle du à un favoritisme pour la musique internationale ou sans fond.

Trop de musique commerciales sur les ondes au détriment de la qualité, de la musique dite « consciente » porteuse de message, de la musique locale, celle du peuple. Quant aux organisateurs de spectacles, selon certains participants, ils n’aident non plus en rien le développement de la musique locale en sous-estimant la valeur financière des prestations scéniques.

L’hésitation régnait entre action et réflexion stratégique, se constituer en association, créer leurs propres canaux de communication ou faire exercer leur pouvoir de lobbying.

Un appel avait été lancé quelques jours auparavant sur Facebook par l’un des participants pour inviter au rassemblement:

LÈ A RIVÉ!!!POU NOU MONTRÉ YO KI MOUN NOU YÉ OU PARÉ??

HOE, HOE bin justement ARTISTES LOCAUX, MUSICIENS, MANAGERS, ET TOUT SUPPORTERS du mouvement Musik au péyi.
A l’initiative de King Love, Un rassemblement pour bouger les choses au péyi, Marre des Radios qui se foutent pas mal de notre taff, des organisateurs qui zap nos artistes, épi ka fè artiste dèyo mangé en lè têt nou ect, ect d’abérations.. RDV LE 15 NOVEMBRE DE 18 à 20 H A L’ATRIUM, VINI EN MASS EPI GOOD IDEA, KING LOVE NI RESON I LE POU ORGANISER KOW NOU, EK RENTRE EN LE YO.
PÊCHEURS, ACTEURS DE LA BANANE, ÉTUDIANTS ET AUTRES SECTEUR YO TOUTE KA MANIFESTER OU FE DES ACTIONS. LES ARTISTE LOCAUX SE LAISSE CRACHER A LA TRONCHE, C’EST BON, STOP. DONC PREMIÈRE RÉUNION POUR VOIR ET SE POSER LES BONNES QUESTIONS AFIN D’AGIR DE FAÇON CONSTRUCTIVE AU MOINS ESSAYER QUOI. ALORS TOUT SA KI MOTIVER VINI, SA KI POKO LA SACEM KOURI INSCRIT KO’W ZOT, POU BAGA’Y SERIE, SERIE;; PERSO MEN ZA EN KA’Y LA SI BONDIE LE. BIG UP

Des artistes comme Pleen Pyroman, Majesty, Mc Janick, Saël, et d’autre du milieu underground tout style confondu, avaient répondu présents. Un rendez-vous semble d’ors-et-déjà pris le 29 novembre, avec des professionnel du droit, pour trouver le bon statut à leur unification et enfin agir.

Photo: Google image