Les bébés torturés par leur mère en Arabie Saoudite vont bien

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Monde
Mots clés : ,

Une vidéo devenue virale cette semaine, montrait une femme qui battait et torturait ses jumeaux âgés de six mois. La séquence des deux bébés torturés, giflés et étranglés par leur mère a suscité l’indignation des internautes à travers le monde. Les enfants ont pu être sauvés des griffes de leur mère.

La séquence, postée en Arabie-Saoudite le 16 juillet, a permis aux autorités d’identifier rapidement la personne qui la mise en ligne, après que la vidéo soit devenue virale. Elle a été identifiée comme étant un homme yéménite appelé Mohanad Al Hashdi. Ce dernier a révélé que la mère était une Somalienne vivant en Arabie Saoudite et mariée à un autre Yéménite resté au Yémène.

Le couple étant séparé, la femme s’est retrouvée seule et en grande difficulté financière. Elle a donc décidé de filmer cet horrible vidéo ou on la voit gifler les jumeaux et étrangler l’un d’entre eux, pour obliger le père à lui envoyer de l’argent. Elle a ensuite envoyé la séquence au grand-père des enfants. C’est lui qui a posté la vidéo des deux bébés torturés.

Les autorités saoudiennes ont confirmé que l’incident était bien réel et que la femme a été arrêtée. Le 17 juillet dernier, le porte-parole du ministère des affaires sociales, Khalid Aba Khail, a tweeté que les jumeaux se trouvaient à Jeddah et ont été enlevés à la mère. Après quelques examens à l’hôpital, ils ont été confiés à la famille du père.

Dans une nouvelle vidéo postée sur You Tube, le grand-père a indiqué que les enfants vont bien et qu’ils sont en sécurité maintenant. Il en a profité pour remercier les autorités saoudiennes d’avoir réagi rapidement pour sauver les jumeaux des mains de leur mère. Il n’a pas été indiqué clairement si cette dernière souffrait d’une dépression.

En 2014, une autre vidéo devenue virale, celle d’une nounou torturant atrocement une petite fille de 18 mois parce qu’elle a vomi son déjeuner, avait indigné le monde entier. C’est pour dénoncer ce genre de comportement et mettre d’autres parents en garde que le père de la fillette  avait mis la vidéo en ligne. Cela se passait en Ouganda.

Photo : Capture écran vidéo