Les bénéficiaires des APL n’auront finalement pas d’aide de 150 €, selon Ouest-France qui parle de « cafouillage »

Les bénéficiaires des APL (aides au logement) ne bénéficieront pas d’une aide exceptionnelle de 150 € comme annoncé mercredi par le Président Macron, révèle ce vendredi 16 octobre 2020 le journal Ouest-France, citant des sources gouvernementales qui reconnaissent un « cafouillage de communication ».

Le Président de la République a annoncé une aide de 150 € pour les bénéficiaires des aides au logement. Sauf que son propos n’était pas clair, relève Ouest-France qui a finalement obtenu des éclaircissements jeudi soir 15 octobre auprès de plusieurs sources gouvernementales.
« Cette précision vient clore un cafouillage dans la communication de l’exécutif », commente le journal.

Emmanuel Macron a annoncé pour les bénéficiaires du RSA (Revenu de solidarité active) et des APL une aide exceptionnelle de 150 €, plus 100 € par enfant. Le lendemain, l’information a été confirmée par le Premier ministre, Jean Castex.

« À ceci près qu’il parle d’un dispositif identique à celui du printemps. Mais voilà, en mai, les bénéficiaires des APL n’ont pas eu d’aide de 150 €. Ils avaient ‘seulement’ obtenu un soutien de 100 € par enfant », fait observer Ouest-France.

Le journal assure que c’est donc bien « le même dispositif qui sera à nouveau mis en œuvre, à savoir que « les foyers bénéficiaires du RSA et de l’Allocation de solidarité spécifique se verront accorder 150 €, ainsi que 100 € par enfant. » L’aide sera versée d’ici à la fin de l’année, sans démarche à faire.

« Les allocataires des APL n’auront, droit, eux, qu’à 100 € par enfant à charge », précise le journal.
« En attendant, l’exécutif s’est encore pris les pieds dans le tapis sur le sujet inflammable des APL », commente Ouest-France.

“ Ces imprécisions sont fréquentes lors des communications du gouvernement sur les aides sociales,” a déploré Manuel Domergue, de la Fondation Abbé-Pierre, cité par le journal.
“Elles sont expédiées en dix secondes. Et à la fin, personne ne sait à quoi il a droit. À moins qu’il ne s’agisse d’un tour de passe-passe délibéré pour enjoliver l’annonce, ” commente Manuel Domergue.

L’aide versée en mai a représenté 900 millions d’euros pour deux millions de bénéficiaires du RSA. Mais les allocataires des APL sont trois fois plus nombreux.