Les commerces et autres lieux qui rouvriront et ceux qui resteront fermés

Rédigé par : Polly Miette, le
Publié dans : Actualites, France, Guadeloupe, Guyane, Martinique
Mots clés : ,

Edouard Philippe et ses ministres ont apporté jeudi, les dernières précisions au plan de déconfinement afin de permettre, à partir du 11 mai, de rouvrir progressivement, les commerces, les écoles, ou encore les entreprises, après presque deux mois de confinement. Certains lieux resteront fermés pour éviter la propagation du virus.

Pendant le confinement des commerces présentant un caractère indispensable comme les commerces alimentaires, pharmacies, banques, stations-services ou de distribution de la presse, les services publics et les services assurant les services de transport étaient restés ouverts.

Jeudi, une nouvelle attestation a été dévoilée.
Le ministre de l’Intérieur a indiqué que ce nouveau document sera obligatoire pour les déplacements supérieurs à 100 km, qui doivent être « impérieux » et justifiés. Pour les déplacements de moins de 100km, une attestation de domicile suffira. Les contrevenants s’exposent à une amende de 135 euros.

Le Premier ministre a demandé aux préfets de respecter la volonté des maires qui ne souhaitent pas rouvrir les écoles la semaine prochaine.

Voici ce qu’il faut retenir des réouvertures et aussi des lieux qui resteront fermés à partir du 11 mai :

Lieux autorisés à ouvrir

Garages, contrôles techniques….

Les garages automobiles, centres de contrôle technique, commerces d’ordinateurs, cavistes, quincailleries, bureaux de tabac, commerces de cigarette électronique, commerces d’aliments et fournitures pour les animaux de compagnie, blanchisseries-teintureries.

Centres commerciaux

Les centres commerciaux d’une superficie de plus de 40.000m2 pourront ouvrir, sous respect des consignes sanitaires, sauf en Île-de-France.

Etablissements de culte

En ce qui concerne les établissements de culte, les cérémonies y seront interdites, à l’exception des cérémonies funéraires et dans la limite de 20 personnes. Seuls les membres proches de la famille ainsi que les desservants de rites funéraires pourront donc faire l’objet d’une dérogation aux mesures de confinement fondée sur des « motifs familiaux impérieux ». Les cimetières seront par ailleurs ouverts.

Coiffeurs, instituts, ect…

Pour avoir le droit d’ouvrir, le reste des commerces – y compris les coiffeurs et instituts de beauté – devront s’adapter aux consignes sanitaires d’hygiène et de sécurité.

Les lieux qui restent fermés

Les restaurants et débits de boissons resteront fermés le 11 mai, sauf pour leurs activités de livraison et de vente à emporter, le « room service » des restaurants et bars d’hôtels et la restauration collective sous contrat.

Tous les lieux de loisirs et de culture (chapiteaux, tentes, structures, établissements de plein air, d’éveil, d’enseignement, de formation, les salles de danse ou de sport, les discothèques, salles de jeux, les cinémas, les théâtres).

Ce sera aussi le cas pour les salles d’auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple, sauf les salles d’audience des juridictions.
Exceptions à la règle : les « petits » musées, les médiathèques et les bibliothèques.

Si les écoliers retourneront en classe dès la semaine du 11 mai, ce n’est pas le cas des collégiens ni des lycéens. Les premiers ne seront autorisés à retourner dans leur établissement que si leur département est classé en zone verte, et les derniers devront patienter jusqu’en juin.
Comme les lycées, les universités resteront fermées.

Les centres de vacances et centres de loisirs resteront fermés.
Les plages, lacs et centres nautiques resteront fermés, sauf autorisation « au cas par cas » du préfet, sous certaines conditions.

Parcs et jardins, ils resteront fermés dans les départements classés rouge, c’est-à-dire où le virus circule activement.

Dans les territoires verts, ils pourront rouvrir.