Les coupures d’eau en Guadeloupe «potentiellement dramatiques» pour les hôpitaux et les écoles, alertent le Préfet et l’ARS

Rédigé par : Polly Miette, le
Publié dans : Actualites, Guadeloupe
Mots clés : ,

Le préfet de la Guadeloupe et l’ARS tirent la sonnette d’alarme à la suite des nombreuses coupures d’eau survenues ce week-end en Guadeloupe, en particulier le Nord de Grande-Terre et la Rivièra du Levant, prédisant des conséquences « potentiellement dramatiques » pour les hôpitaux et les écoles si la situation venait à persister.

« Les conséquences pourraient être potentiellement dramatiques si cette crise venait à durer », assurent Alexandre Rochatte et l’Agence Régionale de Santé dans un communiqué commun.

« Face aux possibles conséquences dramatiques de cette coupure de la distribution de l’eau, la vie et la sécurité de nos concitoyens, le civisme et le sens des responsabilités doivent primer », poursuivent-ils.

De graves perturbations dans la distribution de l’eau sont survenues dans de nombreux établissements sensibles comme le centre hospitalier universitaire de la Guadeloupe, la clinique des Eaux claires, le centre pénitentiaire de Baie-Mahault et une cinquantaine d’établissements scolaires, mais aussi dans des entreprises des services publics.

Pour y faire face, la préfecture et l’ARS ont réuni l’ensemble des services, opérateurs et partenaires pour mettre en place des solutions immédiates mais provisoires comme par exemple des bouteilles d’eau potable ou encore du citernage afin de pouvoir maintenir le service public hospitalier.

Les maires concernés ont été invités, ce mardi, par la rectrice et le préfet à plancher sur des solutions notamment pour les écoles. Des distributions de gel hydro-alcooliques sont notamment prévues