Les députés martiniquais déclarent qu’ils n’ont pas à rendre public leur patrimoine

Vues : 20

Suite à l’affaire Cahuzac, un vent de transparence souffle sur la classe politique française. «Tous les membres du gouvernement français auront publié leur déclaration de patrimoine d’ici le 15 avril», a annoncé, lundi, Jean-Marc Ayrault.

Les 4 députés martiniquais déclarent qu’ils n’ont pas à rendre public leur patrimoine, (pour l’instant …), comme certains de leurs collègues parlementaires, mais leurs arguments présentent quelques nuances.

Jean-Philipe Nilor, député depuis le 17 juin 2012 : « J’ai un compte bancaire à Rivière-Salée, un autre à Rivière-Pilote, je suis loin de rouler sur l’or mais je ne partage pas cette démagogie actuelle qui consiste à vouloir se donner bonne conscience. Je n’ai pas à me positionner par rapport à Monsieur Cahuzac ». Jean-Philippe Nilor se dit prêt à rendre public la déclaration de patrimoine obligatoire qu’il a déposée à l’assemblée nationale au début de son mandat. »Mais pas dans ce contexte », précise le député du sud de Martinique.

Serge Letchimy, député depuis le 16 juin 2007 : « La déclaration de patrimoine des députés, n’est pas diffusable, c’est la loi qui l’exige. Par ailleurs, j’estime que ce n’est pas en rendant public son patrimoine que la vie politique gagnera en transparence. Des élus font des déclarations de patrimoine, mais derrière les contrôles sont peu efficaces. Il convient d’abord, selon moi, de se donner des moyens de contrôles persuasifs ».

Alfred Marie-Jeanne, député depuis le 1er Juin 1997 : « Je fais une déclaration de patrimoine, tous les ans », dit le député du centre atlantique. A la question : » êtes-vous prêt à le rendre public ? », Alfred Marie-Jeanne rappelle comme Serge Letchimy, que la loi n’autorise pas la publication du patrimoine des députés. » Si à l’avenir, cette publication doit être diffusée au public, je m’y conformerai ».

Bruno Nestor Azérot, député depuis le 17 juin 2012, n’était pas joignable.

Source : martinique.la1ere.fr