Les enquêteurs fédéraux commencent les recherches dans l’accident d’hélicoptère de Kobe Bryant

Des enquêteurs fédéraux lancent des investigations sur l’accident d’hélicoptère qui a coûté la vie à l’ancienne star des Lakers de Los Angeles. Dans cette tragédie, un pilote et huit passagers sont décédés ce dimanche 26 janvier 2020.

Selon les premières interrogations livrées au quotidien Los Angeles Times, Kurt Deetz, un ancien pilote d‘Island Express Helicopters qui avait l’habitude de piloter Kobe Bryant dans son propre hélicoptère, a déclaré que les conditions météorologiques étaient mauvaises à Van Nuys dimanche matin : « Pas bonnes du tout ». « La probabilité d’une panne du bimoteur sur cet avion « cela ne se produit tout simplement pas », a-t-il ajouté. Pour cet habitué de ce type d’engin, l’accident a été probablement causé, plus par le mauvais temps que par des problèmes de moteur ou de mécanique, a commenté Kurt Deetz, interrogé par des confrères américains.

Le dimanche matin, les contrôleurs aériens ont constaté une mauvaise visibilité autour de Burbank, juste au Nord, et de Van Nuys, au Nord-Ouest.  Colin Storm, un californien, était dans son salon à Calabasas quand il a entendu ce qui lui semblait être un avion ou un hélicoptère volant à basse altitude.« C’était très brumeux, donc nous ne pouvions rien voir », a-t-il déclaré. « Mais ensuite, nous avons entendu des crachotements puis un boom. »

En suivant la trajectoire de vol et du large champ de débris, il semblerait que l’hélicoptère se déplaçait très rapidement au moment de l’impact, à environ 257 km heure soit 160 mph a expliqué, Kurt Deetz, l’ancien pilote de Kobe Bryant. Après un vol de 40 minutes, l’engin avait dans son réservoir, environ 95 litres de carburant à bord. « C’est suffisant pour allumer un assez gros feu », estime Kurt Deetz.

Justin Green, un avocat de l’aviation à New York qui a piloté des hélicoptères dans le Corps des Marines, a déclaré que les pilotes peuvent se désorienter par faible visibilité, perdant la trace de la direction vers le haut.

Lorsqu’il a percuté le sol, l’hélicoptère volait à environ 160 nœuds (184 mi / h) et descendait à une vitesse supérieure à 4 000 pieds par minute, selon les données de l’appareil. L’hélicoptère a plongé dimanche dans une colline escarpée vers 9 h 45, avec un impact qui a éparpillé des débris sur une zone de la taille d’un terrain de football et tué tous les passagers à bord.

Le médecin légiste du comté de Los Angeles, le Dr Jonathan Lucas, a déclaré que le terrain accidenté compliquait les efforts pour récupérer les restes. Il a estimé qu’il faudrait au moins quelques jours pour terminer cette tâche avant de pouvoir procéder à des identifications.

Kobe Bryant surnommé Black Mamba, était « le personnage féroce et parfois gagnant à tout prix qu’il a créé après une tumultueuse saison 2003 et 2004 avec Les Lakers », raconte un journaliste dans le magazine Essence. « Au cours des 20 saisons, l’homme aux 18 étoiles All Star, le double joueur par excellence des finales, le double champion de la notation et le double médaillé d’or aux Jeux olympiques était le seul qu’on pouvait comparer à Michael Jordan. MJ, une icône hors pair, qui a élevé la NBA vers de nouveaux sommets en chemin à six titres NBA. » écrit le rédacteur sous la forme d’un requiem pour le champion américain Kobe Bryant.

Dans le monde entier des hommages affluent et tôt ce lundi matin, devant le stade des Lakers au Staples Center de Los Angeles, des fans se sont rassemblés improvisant un mémorial à la mémoire du joueur décédé.

Kobe Bryant a passé une partie de son enfance en Italie avant de s’installer en Californie. A l’époque son père jouait dans la ligue de basket-ball italienne. L’Italie a déclaré qu’une minute de silence serait observée à tous les matchs de basket-ball « dans toutes les catégories durant cette semaine ».

Alors que la famille des disparus entame le deuil de leurs proches morts dans le crash du bimoteur, des enquêteurs de la Federal Aviation Administration (FAA) et du National Transportation Safety Board (NTSB) se réunissaient dans la région pour lancer des enquêtes distinctes sur l’accident, indiquent les journaux locaux. L’agence fédérale est composée d’une équipe d’une vingtaine de personnes à Los Angeles et travaillera avec la FAA, le fabricant de l’hélicoptères et la société qui a fabriqué son moteur, précise ce soir le Washington Post.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images capture d’écran/EssenceMagazine/Los Angeles Times/Twitter