Les forces armées ravitaillent les hôpitaux de Martinique et de Guadeloupe en oxygène médical

Le bâtiment de soutien et d’assistance Dumont D’Urville des forces armées aux Antilles (FAA) assure le convoyage d’oxygène médical du groupe Air Liquide de la Guyane vers Fort-de-France pour sécuriser les capacités hospitalières antillaises.

La quatrième vague de COVID-19 frappe de plein fouet la Martinique et la Guadeloupe depuis le mois de juillet. Son ampleur est sans précédent, exerçant une forte pression sur les capacités hospitalières des deux îles.

Les besoins d’un patient en réanimation en oxygène sont particulièrement importants. L’ouverture massive de lits de réanimation au profit de patients atteints de la covid a ainsi multiplié par 9 la consommation d’oxygène médical.

Pour sécuriser les besoins en oxygène aux Antilles, un bâtiment de la Marine Nationale, le Dumont D’Urville, a été très rapidement déployé à la demande du Préfet pour charger des iso-conteneurs d’oxygène liquide, les remplir en Guyane où se situe le centre de production du groupe Air Liquide, puis les livrer aux Antilles au bénéfice des hôpitaux*.

A l’issue d’une première rotation, le bâtiment de la Marine a commencé à débarquer sa cargaison à Fort de France ce mercredi 18 août. Le chargement a été entièrement transféré dans les cuves de stockage sans incident.

Le Dumont D’Urville remettra le cap vers la Guyane dans quelques jours pour une nouvelle rotation afin d’assurer le ravitaillement des réserves en oxygène de la Guadeloupe.

L’État assurera dans la durée la sécurité de l’approvisionnement en oxygène.

*L’oxygène qui est utilisé pour les patients à domicile est produit à partir de l’air ambulant par des machines portatives installées chez le patient et appelés « concentrateurs ». La livraison de concentrateurs supplémentaires est en cours pour faire face à l’augmentation des prises en charge chargé à domicile.

(source : préfecture de la Martinique)