Les martiniquais ne veulent plus voir d’articles « faisant l’apologie de la période esclavagiste » en vente dans les commerces

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

« Nous avons grandi avec ces images, ces tableaux, cela a nourri beaucoup de complexe chez certains d’entre nous. Il faut que nos enfants soient épargnés et qu’ils puissent grandir avec fierté, il ne faut donc plus baigner dans un laxisme qui nous a montré que malgré l’abolition de l’esclavage, nous sommes encore considérés par certains comme des animaux sans conscience« . Ce commentaire, laissé par un internaute, décrit toute la détermination des militants et citoyens, pour que cesse la vente de ce type de produits « faisant l’apologie de la période esclavagiste » dans les commerces en Martinique.

Une action a été menée ce dimanche 3 novembre à l’aéroport Aime Césaire dans les boutiques touristiques. La militante Jay Asani a donné un aperçu de la mobilisation dans sa story Instagram (voir en fin d’article). Certains contestent la méthode des militants, mais beaucoup soutiennent ces citoyens qui disent qu’ils « n’ont pas le choix puisque la loi n’est pas respectée »

La société gestionnaire de l’aéroport (La SAMAC) s’est « engagée » dans un communiqué à mettre en place une charte dans les 8 jours à l’attention des commerçants, leur interdisant la vente de produits faisant l’apologie de crime contre l’humanité.