Les matières premières sans OGM sont arrivées en Martinique

Ce vendredi 21 décembre, Martinique Nutrition Animale a reçu son premier déchargement de matières premières SANS OGM. En effet, dès 2019, 100% de sa production locale d’aliments du bétail sera SANS OGM, c’est-à-dire que les matières premières servant à la fabrication des aliments MNA seront désormais SANS-OGM.

Après l’arrivée du premier bateau sur le Grand Port Maritime de Martinique, quai de l’hydrobase à Fort-de-France, nous avons recueilli les propos de Mr Terrier Eddy Directeur Adjoint de Martinique Nutrition Animale.

Terrier Eddy Directeur Adjoint de Martinique Nutrition Animale

« Dans le contexte de notre Martinique, nous sommes en souffrance d’éléments ayant contribué à dégrader la santé et l’environnement . Nous MNA (Martinique Nutrition Animale) sommes acteurs et fabriquants d’aliments élaborés à partir de matières premières sans OGM pour l’ensemble des élevages Martiniquais.

Sachons que 80% de la viande produite et consommée au niveau mondial, proviennent d’animaux ayant consommés des aliments contenants des OGM.

Ce que nous mangeons impactent la santé
Réfléchir en terme de santé nécessite d’opérer cette profonde transition, consistant à restructurer l’alimentation des animaux que nous fabriquons
« .

Une entreprise Bo kay
Martinique Nutrition Animale (MNA) fabrique l’ensemble des gammes de produits d’aliments du bétail pour toutes les filières de la Martinique.
C’est en 1980 qu’Emile Mussard crée la Provenderie* Martiniquaise (PROMA). Il passe ensuite le flambeau à son neveu, MarcLabaye, en1993. La PROMA devient alors MNA.

L’entreprise s’est toujours battue pour que les aliments fabriqués localement soient de très grande qualité. Au fil du temps, elle est dotée d’importantes infrastructures.

Sur le Port, MNA a fait l’acquisition d’équipements importants (grues, trémies, unités de stockage) afin de pouvoir conserver les matières premières dès leur déchargement du bateau.

Dans son usine de la Lézarde, MNA fabrique l’ensemble des gammes de produits destinés à la vente en magasin sur site, ou à la livraison.
Afin d’assurer le développement endogène de la filière et la rentabilité des élevages, MNA s’est fortement investi dans la filière élevage. Elle est à l’origine de la création de l’Abattoir de poulet Bo Kail et de l’atelier de découpe de viande de porc Kini. Cela représente au total près de 150 emplois créés et bien plus encore d’emplois induits.

Des femmes et hommes de MNA
Marie-Line ELIAZORD-COSSOU
Responsable de production
« Je travaille à MNA depuis 1991. J’ai eu l’opportunité d’occuper trois postes : Laborantine, technico commerciale, assistante puis responsable de production. Cette dernière mission demande une forte implication. C’est comme une recette de cuisine. C’est un métier passionnant qui me permet d’apporter ma contribution au développement de l’élevage Martiniquais. A MNA, nous disposons de suffisamment de compétences pour produire un aliment de très grande qualité. »

Eddy TERRIAT
Directeur de production
« Depuis plus de 30 ans à MNA, je veille à la bonne fabrication des aliments en respectant les caractéristiques qualitatives requises pour les produits. C’est un métier passionnant car on nourrit du « vivant » et quand on va sur le terrain dans les élevages, on peut constater le résultat de tout le travail effectué en amont. »

Chiffres Clefs

  •   75 salariés
  •   Capacité de production de 50 000 tonnes/an
  •   Production actuelle 36 000 tonnes par an
  •   1 million de sacs d’aliments produits
  •   Elaboration de plus de 100 recettes différentes adaptées aux âges et aux espèces
  •   50 000 € investis chaque année en tests complémentaires en laboratoire extérieur

Photos et propos recueillis par Thierry Cayau