Les otages du Sahel, dont le martiniquais Thierry Dol, sont « épuisés ou malades »

Vues : 3

« Les otages français sont vivants. Mais ils sont fatigués, pour certains épuisés ou malades », confirme un Touareg proche des négociations. Les quatre employés de Satom et Areva seraient toujours retenus dans l’adrar des Ifoghas.

Pour échapper aux fouilles des soldats français, leurs ravisseurs d’Aqmi nomadisent sans cesse à pied dans la montagne surchauffée, par 45 à 50 degrés, dans une fuite permanente et éprouvante. Deux des otages sont malades, et l’un d’eux se serait blessé sérieusement à un doigt, nécessitant des soins.

Au tout début du mois, un intermédiaire d’une capitale africaine a été chargé d’acheter et de faire parvenir un lot d’antalgiques, antibiotiques, pansements, pommade, antiseptique et diverses vitamines. Les quatre otages, parmi lesquels le martiniquais Thierry Dol, sont prisonniers du désert depuis le 16 septembre 2010, date de leur enlèvement.

Source : Le Nouvel Observateur