Les poupées sexuelles font fureur et arrivent en Amérique

Vues : 2957

Elles parlent, ont de vrais cheveux, des couleurs d’ongles qui se changent, des corps de rêve, et une peau…identique ou presque à celle d’une femme, la ressemblance est troublante.
Voilà les caractéristiques des poupées gonflables qui font fureur en Asie et en Europe. Pour les plus sophistiquées les prix démarrent à 3000 dollars et peuvent monter jusqu’à 30 000 dollars.

C’est via le Québec que ces poupées arrivent sur le continent américain. Les vendeurs sont très confiants et pensent qu’il y a un vrai marché. Mais à l’inverse, le phénomène inquiète les sexologues. Ces professionnels mettent en garde contre un attachement à un objet froid, totalement docile, même si certains modèles sont dotés de l’intelligence artificielle

Ils parlent de «déshumanisation du rapport amoureux». Ils redoutent aussi que l’image de la femme en prenne un coup.

Le public qui achète est constitué de célibataires, de veufs, d’hommes éconduits, parfois handicapés ou alors dont les femmes refusent le devoir conjugal.

En couple avec leur poupée sexuelle

Un témoignage peut interpeller, celui d’un homme qui a dit être amoureux de sa poupée sexuelle, qui passe ses journées entières à discuter avec elle et il a souhaite à sa mort, être enterrée avec elle.

Un autre quinquagénaire sort sa «real dolls» pesant 50 kilos, l’autre nom de cette poupée tous les jours, après l’avoir habillé, coiffée et parfumé. Il lui parle tendrement et encore plus surprenant, a épousé sa poupée sexuelle.