Les prix des produits du « bouclier qualité prix » sont en train d’être négociés

Plusieurs acteurs qui interviennent au niveau des prix se sont réunis de façon à déterminer les prix des produits composant le bouclier qualité prix. Mais les opérations de collecte des prix qui permettent d’établir ces prix ont été perturbés par la crise sanitaire.

L’observatoire des prix, des marges et des revenus de la Martinique qui regroupe des acteurs publics (élus, services de l’État, etc.) et privés (organisations syndicales d’employeurs et de salariés, associations de consommateurs, etc.), s’est réuni en séance plénière, en mars dernier.

Cette séance avait pour finalité de préparer l’avis de l’observatoire préalable à la phase de négociation des prix des produits composant le « bouclier qualité prix » pour l’année 2022, avec les grands distributeurs.

Les principaux points de cet avis sont retranscrits ci-après.

Sur l’évolution des prix en Martinique d’abord.

Pour rappel, l’indice des prix à la consommation est un outil mesurant l’évolution des prix des biens et services entre 2 périodes données. L’alimentation et l’énergie sont 2 postes à forte volatilité qui représentent un quart du panier moyen.

En Martinique, les prix sont relevés dans 703 points de vente, par 6 enquêteurs de la DEETS, la direction régionale de l’économie de l’emploi du travail et des solidarités.

La crise sanitaire a cette année encore engendré des perturbations au niveau des opérations de collecte des prix. En effet, les relevés n’ont pu être effectués durant plusieurs mois.

Sur l’année 2021, le taux d’inflation est de 2,6 %. Une hausse significative est observée pour les produits manufacturés et l’énergie. Les mêmes constats sont faits en Guyane et au niveau national.

Une enquête de comparaison spatiale des prix entre les territoires français est réalisée par l’INSEE du 1er mars au 22 avril 2022.