Les réactions après la mort d’Arthur Mitchell, le 1er danseur noir du «New York City Ballet»

Vues : 441

« Le monde a perdu un visionnaire » avec la mort d’Arthur Mitchell. Son héritage vit à travers nous tous ». La chorégraphe et productrice de télévision Debbie Allen a tweeté ce message émouvant quand elle a su que le danseur afro-américain Arthur Mitchell était décédé à New York.

Arthur Mitchell, le premier danseur noir a avoir intégré le « New York City Ballet » en 1955, était un activiste et militant pour l’égalité des droits aux Etats-Unis. Il est décédé mercredi 19 septembre, dans un hôpital de New York, à l’âge de 84 ans. Selon sa nièce, Juli Mills-Ross, Arthur Mitchell est mort après une insuffisance rénale entraînant une insuffisance cardiaque.

Dans les années 1950, avec un moral de fer, Arthur Mitchell aura été le premier a briser les barrières pour que les noirs afro-américains franchissent les portes des grandes écoles de danse en Amérique. Il est un des piliers de la création du « Dance Theatre » de Harlem.

Arthur Mitchell est né à Harlem et a grandi avec quatre frères et sœurs qu’il a élevés comme s’ils étaient ses propres enfants. Adolescent, de petits boulots en petits boulots, Arthur Mitchell a finalement entamé une formation de danse au lycée qu’il fréquentait. Après avoir obtenu son diplôme, Arthur Mitchell reçoit une bourse pour rentrer à la School of American Ballet, fondée par Balanchine et Lincoln Kirstein.

En 1968, bouleversé par l’assassinat de Martin Luther King Jr.En 1968, Arthur Mitchell ouvre une école de danse qui plus tard sera annexée au « Dance Theatre » de Harlem. Acclamé sur la scène internationale, le danseur de ballet a quitté son poste de directeur il y a dix ans.

Anna Glass, la directrice exécutive du « Dance Theatre », a déclaré à l’Associated Press qu’Arthur Mitchell « était vraiment un visionnaire». «I l croyait en un monde où tout le monde pouvait avoir accès à cette forme d’art. Il a vraiment voulu que tous les danseurs blancs ou noir soient représenter dans les ballets » a t-elle ajouté.

Misty Copeland de l’American Ballet Theatre a posté sur Instagram : « Vous nous avez tant donné, à travers vos conversations, votre danse et simplement en tant que corps noir dans le ballet. Mais vous étiez tellement plus qu’un corps noir. Vous êtes une icône et un héros.

« Je sais qu’il va nous manquer énormément. » a commenté sur les réseaux sociaux, Anna Glass, la directrice exécutive du « Dance Theatre ».

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
Images USAToday/Pinterest/Instagram/Facebook