Les rumeurs sur WhatsApp : un phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur

Vues : 3470

Le phénomène prend de plus en plus d’ampleur chez nous, d’autant qu’il est amplifiée par les nouveaux canaux de communication que sont les réseaux sociaux ou alors whatsapp.

Le week-end dernier, une rumeur faisait état d’un règlement de compte à l’hôpital Pierre Zobda Quitman à la Meynard et d’une fusillade. « 12 motos ils sont chauds, en équipe armé jusqu’à dent, ils ont pris le service des urgences en otage  il essaye de faire sortir tout le monde ».

Evidemment, tout cela est faux. L’évasion d’un présumé dhijadiste au Morne-Rouge il y a quelques mois avait donné lieu à un lot incroyables de canulars, plus invraisemblables les uns que les autres. Ce marocain assigné à résidence avait été soi disant vu en train d’acheter un couteau, information démentie par les gendarmes.

Régulièrement, nos appareils sont inondés par ce type de messages. La rumeur survient souvent après de graves faits divers où des mouvements sociaux. La capacité d’imagination des auteurs de ces rumeurs est alors décuplée à l’infini. Et la fausse nouvelle se répand comme une trainée de poudre.

Mais que se passe-t-il dans la tête de ceux qui s’amusent à inventer, à mettre en forme et à nourrir de telles informations erronées et fantaisistes.

S’agit-il de s’amuser à se faire peur, à affoler une population déjà ébranlée par une actualité plutôt sombre ou alors avoir le sentiment d’avoir « fait l’actualité » le temps du buzz ? A qui profite le crime ? se demandent certains.

En tout cas, entretenir un tel climat de peur n’est pas une chose bienvenue dans une société déjà fragilisée par bien des problèmes de tous ordres.

Il faut que tout chacun fasse réellement la part des choses et soit le plus prudent possible face à ce phénomène.

Rachel d’Auvergne.