L’Etat va investir 750 000 euros dans les Cités éducatives des quartiers prioritaires ouest de Fort de France

750 000€ bénéficieront aux cités éducatives des quartiers prioritaires ouest de Fort de France sur 3 ans (2020-2022) ont annoncé, ce jeudi 20 février, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse et Julien De normandie, ministre auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, chargé de la Ville et du Logement.

Objectif : faciliter la réussite des enfants et des jeunes des quartiers

L’État accompagnera avec 750 000 euros sur trois ans les Cités éducatives mises en place dans les quartiers prioritaires ouest de Fort de France pour la période 2020-2022. Depuis la rentrée, des projets ont été lancés à Fort de France.

En Martinique, les quartiers ouest de Fort de France ont depuis la rentrée 2019 déjà mis en place une cité éducative pour fédérer tous les acteurs actifs dans le temps scolaire, périscolaire et extrascolaire (acteurs éducatifs, associatifs, culturels, sportifs, familles) pour accompagner chaque jeune depuis la petite enfance jusqu’à l’insertion professionnelle.

Les moyens financiers supplémentaires annoncés aujourd’hui renforceront la dynamique qui s’observe déjà sur le terrain. Au total, la cité éducative du département bénéficiera d’un budget de 750 000 euros répartis sur trois ans à raison de 250 000 euros par an.

Ces moyens permettront de financer des actions concrètes, pour conforter le rôle de l’école, promouvoir la continuité éducative dans les quartiers, et ouvrir le champ des possibles aux enfants et aux jeunes. Ce plan d’actions est déployé en partenariat avec la mairie de Fort de France, l’État et les associations.

Ce sont les enveloppes budgétaires qu’ont dévoilé aujourd’hui Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, et Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement. Ces montants en font le programme le plus ambitieux en matière de politique envers les quartiers prioritaires depuis le lancement des programmes de rénovation urbaine en 2003 et 2014.